Étymologie commentée  des toponymes situés dans et près du pays des Turons

 

Abilly (37160) : de Abiliacum ; domaines : Bessé < Bettiacum, Chisay < Casiacum, la Coussaie < Cociacum, Langeville < Langia villa ; lieudits : la Brosse*, Rives* ;  voie : A5b. Remarque : la finale –acum indique la possession et peut être traduite par « domaine de … »

Aigronne (l’) : du latin aqua = eau avec le suffixe préceltique –onna = eau ; petit affluent de la Claise*.

Allonnes (49650) : du gaulois Alauna, épithète celtique de divinité signifiant nourricier ; lieu-dit la Chaussée* (commune de Brain-sur-Allonnes) ; voie : VP1. Voir aussi Allonnes (72700) , où des vestiges gaulois du 4ème  s. av. JC ont été trouvés.

Ambillou (37340) : de Ambiliavum = terres d’Ambilius ; domaines : Brasserac < Biracciacum, Givry (voir Gièvres*)-Maillé*, Lassy < Lattiacum ; près de la voie VP2.

Amboise (37400) : Ambacia : Entre deux eaux (de amba = rivière), l’oppidum des  Châtelliers* étant au confluent de la Loire* et de l’Amasse ; domaines : le Clos-Lucé < Lucciacum ou du gaulois lucus-ceton = sanctuaire du bois sacré, Leugny*, Mosny < Mausonacum, Parigny < Pariniacum, Pezay < Pariacum, Rosnay < Rutenacum, Villiers* ;  lieudits : le Breuil*, Maltaverne < mala taberna = mauvaise taverne ; voie : A1.

Anché (37500) : de Anciacum ; voie : B2. Voir aussi Anché (86700) où se trouve une enceinte gauloise au  camp du Sichard.

Andigné (49220)  et Andigny  à Saint-Étienne-de-Chigny* : de Antoniacum, ou du gaulois an-tann-iaco = la chênaie.

Angé (41400) : anciennement Anniacus vicus (6ème s.) = village d’Annius ; voie : VP1b.

Angers (49000) : du latin Andegavis : (la cité des) Andegavi, appelés aussi Andecavi ou Andes ; anciennement Juliomagus : du gaulois magus (marché) et du latin Julius (patronyme).

Antogny-le-Tillac (37800) : anciennement Antigniacum (638), de Antoniacum ou du gaulois an-tann-iaco = la chênaie ; Tillac vient du latin tilia  = tilleul ; domaines: la Couarde, les Chirons, Montigny*, Séligny, auparavant Céligny < de Celiniacum ; voie : B2.

Antran (86100) : du latin inter amnes = entre les eaux ; au confluent (de la Vienne* et du Gâtineau) ; voie : VP2.

Ardentes (36120) : du latin Ardentius, patronyme dérivé de ardens = ardent ; voies : A2 et voie Bourges/Poitiers* dite Chaussée de César*.

Argenton-sur-Creuse (36200) : Argentomagus ; du gaulois arcentos  = argent et magus = marché ; voie : Bourges/Poitiers*.

Artannes-sur-Indre (37260) : du patronyme Artenna (peut-être du gaulois artos = ours) ; domaines : la Jaunaie < Gallinacum,  Loché*, Miré*, Village des Roux < villaticus = petit domaine rural ; lieudits : Avaloux <du gaulois avallo = pomme, le Plessis* ;  voie : VP2. Voir aussi Artannes  à Balesmes*.

Artigny : de Artiniacum ou de ar-tann-iaco (la chênaie) < du gaulois tann = chêne) : lieu-dit de Ceaux-en-Loudun*, de Chargé* et Montbazon*.

Assay (37120) : de Acciacum ; a annexé en 1823 la commune de Grazay < Graciacum ;    domaines : Basché < Basciacum, Chésac < Cassiacum, Jaulnay* ; près de la voie B4.

Athée-sur-Cher (37270) : anciennement Ateia (907), du gaulois attegia = cabanes ; domaines : Écueillé*, Givry < Gabriacum, Montigné*, Nitray < Nanturiacum, Quentinne < Quintinni terra ou villa ; lieudits : Ferrière*,  la Boissière < du latin buxaria = lieu planté de buis, la Boulaye < du latin betulletum = lieu planté de bouleaux,  les Maisons rouges* ;  voies : VP1b et A4.

Aubigné-Racan (72800) : de Albiniacum ; lieu-dit Cherré < du latin carrus = chariot ; voie B3b. Voir aussi Aubigné à Auzouer-en-Touraine* et à Chinon*, Aubigny  à Brizay*, Loché-sur-Indrois*, Manthelan*, Neuillé-le-lierre*, Tauxigny*.

Autrèches (37110) : anciennement Altripium (9ème s.) < du celtique alt- signifiant l’eau ; domaine : Princé < Prisciacum ; lieu-dit : le Breuil* ; entre les voies VP3 et A2.

Auzouer-en-Touraine (37110): du latin oratorium = oratoire ; domaines : Aubigné*, Cerisay < Cerisiacum, Princé < Prisciacum ; lieu-dit : Razines* ; près de la voie A2.

Avoine (37420) : anciennement Avenis (13ème s.) formé, peut-être sur la racine celtique ab- d’où vient le gaulois abu, abona (nom de nombreuses rivières) ; lieudits : la chaussée*, la perrée* ; voies : vs1b et B3.

Avon-les-Roches (37220) : anciennement Avo (11ème s ;), du gaulois abu = rivière ou du patronyme germanique Abbo ; domaines : Mournay < Maurinacum, Naie < Nasia villa, Oigné < Oniacum ; lieu-dit : la Maison rouge* ; voie : B6. Voir aussi Avon  à Esvres* et à Tauxigny*.

Avrillé-les-Ponceaux (37340) : de Apriliacum ; domaines : Massé < Macciacum, Quinçay*, Verthonay < Vertiniacum ; près de B3. Voir aussi Vrillay à Neuilly-le-Brignon*, Vrillé à Saint-Épain*, Vrilly à Azay-sur-Indre* et à Seuilly*.

Azay-le-Ferron (36290) : de Avitiacum ou du latin aqua = eau ; domaine : Bossay< Bauciacum ;  près de la voie A5. Voir aussi Azay à Dolus-le-Sec*, Huismes*, Manthelan* et Seuilly*, le Azay à Hommes* et l’Azé à Restigné*.

Azay-le-Rideau (37190) : même étymologie ; domaines : Luré < Luriacum, Marnay*, Meray < Mariacum ; lieudits : la Quinte*, le Plessis*, Mazère*; près de la voie B4.

Azay-sur-Cher (37270) : même étymologie ; domaines : Leugny*, Mosny < Mausonacum ; lieudits : la Tuilerie, la voie creuse ; voie : VP1b.

Azay-sur-Indre (37310) : même étymologie ; domaines : Norçay < Noriciacum, Villepays <villa pagani,  Vrilly (voir Avrillé*) ; voie : A2a.

Balesmes (37160) : de Belisama : la Très Brillante, divinité gauloise identifiée à Minerve ; ancienne commune, rattachée à Descartes* ; voies : A3b et A5b.

Ballan-Miré (37510) : réunion des communes de Ballan et de Miré. Ballan (Balatedo au 5ème s.) vient ou de Baladunum < du gaulois dunum (citadelle) ou du gaulois balanos (le genêt) ou du patronyme gallo-romain Balatus ; voir Miré pour la seconde partie du nom) ;     lieudits : les Landes de Charlemagne,  la Carte et la vieille carte (voir Quart*), le petit-romain, les bois de la Motte* et de la petite Pépinière (à cheval sur Ballan-Miré et Joué-les-Tours*) ; voie ; VP2.

Barrou (37350) : du gaulois barravo = enclos, dérivé du gaulois barro = barre, sommet ; domaines : le Bossay*, le Mousset < Mocciacum, Soulanger* ; voies : A3a et A5b.

Baugé : de Balbiacum ; lieu-dit à Joué-les-Tours*, Noyant-de-Touraine*, Rochecorbon*, Savigné-sur-Lathan*, Sonzay*. Voir aussi les Baugés : lieu-dit à Cinq-Mars-la-Pile* et à Thilouze*

Beaulieu-les-Loches (37600) : du latin Belli locus = lieu des combats ; domaines : Guigné < Winiacum, Melinay < Meliniacum ; voies : A2a et A3b.

Beaumont-en-Véron (37450) : du latin bellum montem = belle colline ; domaines : Coulaines*, Danzay < Damatiacum, Detilly < Distilliacum, Isoré < Isuriacum, Razilly < Rasilliacum, Turpenay < Turpiniacum ; lieu-dit : Velors* ; voie : B1.

Beaumont-la-Ronce (37360) : même étymologie ; domaine : Mauny < Mausonacum ; voie A2b.

Beaumont-sur-Dème (72640) : même étymologie ; lieu-dit : la Grande Borne ;  près de la voie A2b.

Beaumont-Village (37460) : même étymologie ; voie A3a.

Benais (37140) : de Benniacum ; domaine : le Jaunai < Gallinacum ; lieu-dit : Chavannes*; voies : VP1 et B3. Voir aussi Benais à Huismes*, Larçay*, Mouzay* et Nouans-les-Fontaines*.

Berthenay (37150) : de Bertiniacum ; entre les voies VP1 et vs1b.

Betz-le-Château (37600) : anciennement Bacias vicus (6ème s.), de Bassias terras = domaine de Bassius ; lieu-dit : La Châtre* (oppidum gaulois) ;  voie : A3a.

Billette (la) : de l’ancien français bullette = écriteau indiquant un péage ; nom d’une          vingtaine de lieudits en Touraine, notamment à Saint-Épain* et à Trogues*. Voir aussi la Croix-Billette à Pont-de-Ruan*.

Bléré (37150) : anciennement Briotreide (590), du gaulois briva (pont) et treide (pied) = le bout du pont (lieu-dit de la carte de Cassini, actuellement appelé Finispont) ; domaines : les Villiers*, Rosnay < Rutenacum ; lieudits : Fontenay* (aqueduc), les Maisons Rouges*; voies : VP1b et A1.

Blois (41000) : peut-être du celtique bleiz (loup) ;  lieu-dit : Foix de fiscus = péage ;  voie : VP3.

Bordebure : du latin borda burra = la maison rouge ou la maison noire, nom d’une trentaine          de lieudits en Touraine indiquant souvent un lieu d’extraction du minerai de fer.

Bossay-sur-Claise (37290) : de Bauciacum ; domaine : Neuville* ; lieu-dit : Chézelle* ; voie : A5. Voir aussi Baussay : à Savigné-sur-Lathan* et à Saint-Senoch*, Bezais à Saint-Cyr-sur-Loire*, Bossay à Azay-le-Ferron*, L’île-Bouchard* et Saint-Benoît-la-Forêt*, Bossé à Buzançais*, le Bossay à Barrou*, les Baussés à Luynes*.

Bossée (37240) : de Bauciacum ; voie : A1.

Bourgueil (37140) : anciennement Brugogalus < Burgoialo du latin burgus = bourg avec le suffixe gaulois -oialos = lieu ou  clairière, ensuite villa Burguliensis ; domaines : Bessay < Bettiacum, Marcé*, Maunay < Mausonacum, Santenay < Sentennacum ; lieudits : Gravot et Touvois* ; voies : VP1 et B3.

Bournan (37240) : Burnomagus : du gaulois magus (marché) ; premier terme inexpliqué ; domaine : Chemely* ; près de la voie A1. Voir aussi Bournand (86120).

Boussay (37290) : de Bauciacum ; domaine : Miré* ; voie : A5.

Braslou (37120) : du gallo-romain berulavum = cressonnière ; domaine : Champigny*-le-sec ;  voie : B5b.

Braye-sous-Faye (37120) : de Braiacum < du celtique  bracca = barrage ou du gallo-romain bracum = lieu boueux ; domaines : Cigny < Ciniacum, Germigny < Germiniacum ; voie : B5b.

Braye-sur-Maulne (37330) : domaine : Tréché < Triciacum ; entre les voies VP2 et B3.

Brèches (37330) : de Bricca (villa) = domaine de Briccos ou du gaulois briga = citadelle ; lieu-dit : la Pierre-Saint-Martin ; voie : VP2.

Bréhémont (37130) : du gaulois brogilo heino = réserve de chasse sur une île ; domaines : Luré < Luriacum, Milly < Milliacum ; lieudits : Chambourg*, le Plessis* ; près de la voie vs1b.

Breil (49490) : du gaulois broila = forêt marécageuse ;  voie : B3. Voir aussi le Breuil  à Amboise*, Autrèches*, Chanceaux-près-Loches*, Joué-les-Tours*, Manthelan*, Saint-Laurent-en-Gâtines*, Saint-Quentin-sur-Indrois*, Villebourg* et Villeloin-Coulangé*.

Brenne (la) : la boueuse,  de Briona < gaulois bren = terrain marécageux ; petit affluent de la Cisse*. Voir aussi Brenne (colline) à cheval entre Neuilly-le-Brignon* et Paulmy*

Bridoré (37600) : anciennement Brioderus vicus (7ème s.), peut-être du gaulois brigodurum = la colline fortifiée ; domaines : Cerçay < Sarciacum, Oizay < Auriacum ; voie : A2.

Brigueil-le-Chantre (86290) : anciennement Brigogalus < du gaulois briga (forteresse) et oialos = lieu ; dans le prolongement de la voie A2. Brigueil devrait logiquement être le nom de Saint-Épain.

Briollay (49125) et Brissarthe (49330) : du gaulois briva (pont) et de Ledum (le Loir) ou Sarta (la Sarthe). Voie Angers*/Le Mans*.

Brives (36100) : du gaulois briva = pont, sur la voie Poitiers*/Bourges. Briva est aussi l’ancien nom du Vieux-Poitiers (commune de Naintré*)  sur la voie VP2.

Brizay (37220) : de Braetiacum ; domaines : Aubigny*, Chenillé < Caniliacum, Cléré*, Creuilly < Crolliacum, Goury < Gaugericum, Grésigny (où ?) < Gresiacum,  les Jaunaies < Gallinacum ; lieu-dit : Grosbois (dolmen) ; voie : B2. Voir aussi Marigny-Brizay (86380) près de la voie VP2.

Brosse (la) : du gaulois bruscia = terrain inculte ; lieu-dit à Abilly*, Bueil-en-Touraine*, Fondettes*, La Chapelle Blanche*, Neuilly-le-Brignon*, Saint-Étienne-de-Chigny* et Tauxigny*.

Bueil-en-Touraine (37370) : anciennement Boelium, du gaulois boduo-ialos = champ de la corneille ; lieu-dit la Brosse* ; entre les voies VP2 et A2b.

Buxeuil (37160) : buxoialum = lieu planté de buis ; lieudits : Lilette et Vaugibault du latin vallis gibbosa = vallée avec collines ; voie : A3b. Voir aussi Buxeuil (36150).

Buzançais (36500) : Busantiacum ; gué sur l’Indre* ; lieu-dit : Bossé* ; voie : A2.

Caesarodunum : du gaulois dunum = forteresse et du latin Caesar : surnom des empereurs romains (il s’agit ici de l’empereur Auguste : empereur de 29 av. JC à 14 ap. JC) ; ancien nom de Tours*.

Candes-Saint-Martin (37500): anciennement Condate, du gaulois condas = confluent (ici) de la Loire* et de la Vienne* ; domaine : Crissay* ; lieu-dit : Borne des Trois Évêchés ; voies : B1, B2 et vs1b.Voir aussi Candé à Monts* et à Loudun*, Candé-sur-Beuvron (41120) sur la VRGL.

Cangey (37530) : de Candidiacum  ou du gaulois canceton = la forêt (ceton) de la hauteur ; domaine : Fleuray < Floriacum ; voie : VP3. Voir aussi Cangé à Neuillé-Pont-Pierre*, Saint-Avertin*, Saint-Martin-le-beau*.

Carroi (le) ou Carroir (le) : du latin quadrivium = carrefour ;  nom de très nombreux lieudits, situés parfois au carrefour de voies gallo-romaines.

Ceaux-en-Loudun (86200) : anciennement Celsis, du latin celsis = aux sommets ou du latin cellis = aux cellules ; domaine : Joué* (ancienne paroisse) ; lieudits : Artigny*, Chavagne* ; voie : B5a.

Cenon-sur-Vienne (86530) : du gaulois senomagus = le vieux marché ;

Céré-la-Ronde (37460) : anciennement Cerate, du patronyme gaulois Ceros avec le suffixe locatif -ate = chez Ceros ; domaines : la Croix-Mouzé*, Mouzé*, Razay < Rasiacum ; lieudits : la Maison Rouge*, la Ronde* (186m.) ; voies : A3a et A3b.

Cerelles (37390) : de Cercilla villa ; domaine : Flanray < Flaneriacum ; lieudits : la Carte (voir Quart*), la Planche ;  voie : A2b. Voir aussi Cerelles à Ligueil*.

Chabris (36210) : Carobriva : de Carus (le Cher*) et du gaulois briva (pont) = passage sur le Cher*, de l’autre côté de Gièvres* et de la voie  VP1.

Chambon (37290) : du gaulois cambo = courbe ; domaines : Cherville < Seher villa, les Lurés < Luriacum, Neuville*, Vertenay < Vertiniacum ; lieudits : la Forge, les Chevrettes ; voie : A5a. Voir aussi Chambon à Quinçay* et à Villedieu-sur-Indre*.

Chambourg-sur-Indre (37310) : de Camboritum : du gaulois ritum (gué) et cambos (courbé)  = gué du méandre ; domaines : Chavigny*, Cornillé < Corneliacum, Izernay <         Isarnacum ; lieu-dit : la Chaussée* ; voie : A2a. Voir aussi Chambourg  à Bréhémont*.

Chambray-les-Tours (37170) ; de Cambariacum ; domaine : Isernay < Isarnacum ; voie : A2.

Champigny-sur-Veude (37120) : de Campaniacum ; près de B4. Voir aussi Champeigné à Channay-sur-Lathan* et à Notre-Dame d’Oé*, Champigny-le-sec à Braslou*.

Chanceaux-près-Loches (37600) : du latin cancelli = barrières (autour d’une propriété) ; lieu-dit : le Breuil* ; voie : A2.

Chanceaux-sur-Choisille (37390) : domaine : Villeray < villaretum ; voie : A2b.

Chançay (37210) : de Causiacum ; ancienne voie au nord de la VP3.  Voir aussi Chançay à Chinon*.

Channay-sur-Lathan (37330) : de Catenacum ; domaines : Champeigné*, Courtigné < Curtiniacum, Meigné *; à l’est de la voie B3.

Charentilly (37390) : de Carentilliacum ; domaine : Poillé* ; entre les voies VP2 et A2b.

Chargé (37530) : de Carradiacum ou de caro-ceton du gaulois caro (village) et ceton (forêt) =  le village de la forêt ; domaines : Artigny*, Chavigné* ; lieudits : Blaisis (voie en direction de Blois), la Pierre, le Chemin vert (du gaulois carminos = chemin herbeux) ; le petit Pas et le Passage débouché (gué), les Cartes (voir Quart*) ; voie : vs1b. Voir aussi Chargé à La Roche-Clermault* et à Razines*.

Charnizay (37290) : de Carnisiacum ; domaines : les Fleurets < Floriacum, Limeray*, Rigné* ; lieudits : les Palets de Gargantua (dolmen) : à l’est de la voie A5 sur une voie Poitiers*/Loches*.

Charroux (86250) : du latin quadruvium = carrefour de quatre voies ; carrefour des voies Poitiers*/Angoulême et Niort/Limoges.

Château-la-Vallière (37330 : du latin castellum (diminutif de castrum = forteresse) ;  domaine : Chouzé-le-sec* ; près de la voie VP2. Voir aussi le Châtellier ou les Châtelliers dans beaucoup de communes, notemment à Amboise*.

Château-Renault (37110) : même étymologie ; près de la voie A2.

Châtillon sur Indre (36700) : de castellio, dérivé de castellum = château ; domaine : le Pouligny (voir Pouillé*) ; voie : A2.

Chaumussay (37350) : de Calmuciacum ; domaines : Jussay < Justiacum, Saunay* ; A5.

Chaussée de César ou chemin de César : désigne souvent d’anciennes voies romaines ; on peut noter  dans notre région : la voie VP1b à Saint-Avertin* ; la voie VP2 à Saint-Roch* ; la voie Bourges/Chartres via Blois* ; la voie Poitiers*/Bourges à Ardentes* ; c’est aussi un lieu-dit à Mehun-sur-Yèvres* sur la voie VP1. Voir aussi  La Chaussée.

Chauvigny (86300) : de Caloniacum ; voie Poitiers*/Bourges. Voir aussi Chauvigny à Courçay*.

Chavagne : du latin capanna = les cabanes ; lieu-dit de Chézelles* (37220) et  fief de Céaux-en- Loudun*. Voir aussi Chavannes : lieu-dit de Benais* et la Chavanne : lieu-dit de Saint-Hippolyte*.

Chaveignes (37120) : de Cavinia (villa) ; domaines : Chizeray < Civiriacum, Crossay < Crossiacum, Villerte (voir Villiers*) ;  voie : B5a.

Chavigné : de Cavanniacum ; lieu-dit de Chargé*. Voir aussi Chavigny : lieu-dit de Chambourg-sur-Indre*, Faverolles-sur-Cher*, Joué-les-Tours* et Lerné*.

Chédigny (37310) : de Catiniacum ; domaine : Norçay < Noriciacum ; près de la voie A2a.

Cheillé (37190) : de Calliacum ; domaine : Luré < Luriacum ; lieu-dit : la Rémonière ; près de la voie B4. Voir aussi Chellay : lieu-dit de Saint-Senoch*.

Chemillé-sur-Dème (37370) : de Camilliacum ou du gaulois calmis = hauteur ; domaines : la Douce*, Rezay < Rasiacum ; lieu-dit : Ingrande* ; voie : A2b. Voir aussi Chemallé à Courçay*, Chemely à Bournan*, Chemillé à Lignières-de-Touraine* ainsi que Chemilly à Cinq-Mars-la-Pile* et à Langeais*.

Chemillé-sur-Indrois (37460) : domaines : les Mouzets* et Marigny* ; voie : A3a.

Chemin ferré : désigne souvent une ancienne voie romaine ainsi nommée soit par référence aux scories de fer qui parfois servaient à consolider les voies romaines, soit selon la  définition du Littré : chemin « dont le fond est ferme et pierreux et où l’on n’enfonce point » ; lieu-dit à Thilouze*.

Chenevelles : du latin canabis (chanvre) ; lieu-dit à cheval sur les communes de Nouâtre* et de Pouzay* ; dolmen de la Pierre levée et carrefour des voies VP2 et B1. Voir aussi Chenevelles (86450) : voie A3a.

Chenonceaux (37150) : du latin canonicis cellis = aux monastères réguliers ; voie : VP1.

Cher (le) : Carus < racine préceltique kar = (peut-être) gros gravier.

Cheverny (41700) : de Capriniacum ; au sud de la voie VP3.

Chezelles (36500) : du latin casula, diminutif de casa = cabane ; lieudits : les Maisons rouges*, Pellevessier  (halte routière sur la voie Poitiers*/Bourges). Voir aussi Chèzelet  à Panzoult*, Chezelle à Crouzilles*, Chézelle à Bossay-sur-Claise*, Chezelles à Civray-sur-Esves, Chézelles à Angles-sur-l’Anglain (86260), à Naintré* et à Saint-Georges-sur-Cher*

Chezelles (37220) : même étymologie ; domaine : Lassay < Lattiacum ; lieu-dit : Chavagne* ;  près de la voie  B5.

Chinon (37500) : anciennement Caino (6ème s.) < peut-être d’une racine celtique kann = blanc (selon G. de Cougny) ou du gaulois kaion = forteresse (selon Ph. Augereau).  Domaines : Aubigné*, Bessé < Bettiacum, Bucigné < Buciniacum, Doué  < Doniacum, Jaunay*, le Villier*, Lorciay  < Lurciacum, Parilly < Parilliacum, Signy < Seniacum, Turpenay < Turpiniacum ; voies : B1, B2, B3, B4b et B6.

Chissay-en-Touraine (41400) : de Cissacum ; voie : VP1.

Chisseaux (37150) : de Cisomagos  = marché de Cisos  ou du gaulois cissos = le lierre ; domaine : Parpasé < Perpetuacum ; voie : VP1.

Cholet (49300) : de l’ancien français chol = chou ; voir le chemin des fées ou du diable, nom          donné à la voie romaine Poitiers*/Nantes.

Chouzé-sur-Loire (37140) : de Cauciacum ; domaine : Champnais < Catenacum ; lieu-dit : le Plessis* ; voie : VP1. Voir aussi Chouzé-le-sec à Château-la-Vallière* et le Petit Chouzé à Savigny-en-Véron.

Chouzy-sur-Cisse (41150) : de Cauciacum ; voie : VP3.

Cigogné (37310) : de Sigoniacum ; domaines : Arçay < Artiacum, Dorcé < Dorciacum, Fleuriant < Florentiacumn ; lieu-dit : Fin* ; voie : A1.

Cinais (37500) : de Caenacum ;  lieu-dit : le camp des romains ; près de la voie B2.

Cinq-Mars-la-pile (37130) : à l’origine Sanctus Medardus, devenu ensuite Saint-Mars et traduit à tort par Quinque Martes (les cinq Mars) au 16ème siècle ; domaines : Chemilly*, le Crevé < Criviacum, le Mousay < Mocciacum, les Baugés*, les Moncés < Montiacum ;  lieudits : la Pile, la Roche, les Quarts ; voie : VP1.

Ciran (37240) : de Cisomagos  = marché de Cisos ou du gaulois cissos = le lierre ; voie : A3b.

Cisse (la) : Sithia < du gaulois cetia = rivière boisée ou du latin cista = osier ; affluent de la Loire*.

Civray-de-Touraine (37150) : de Severiacum ou du latin Silvariacum = lieu forestier ; lieu-dit : les Maisons rouges* ; voies : VP1 et VP1b. Voir aussi Civray à La Celle-Guenand* et à Louestault*.

Civray-sur-Esves (37160) : même étymologie que le précédent ; domaines : Maulay < Molliacum, Orbigny*, Prouzay < Probatiacum ; près de la voie A1.

Claise (la) : du latin clara = la rivière limpide.

Cléré-les-Pins (37340) : de Clariacum ;  domaines : le Brossay < Brocciacum, le Jaunay < Gallinacum, Milly-le-Meugnon < Milliacum ; entre les voies VP2 et B3. Voir aussi Cléré à  Brizay* et les Clérés à Esvres-sur-Indre*.

Clion-sur-Indre (36700) : anciennement Claudiomagus du gaulois magos (marché) et du patronyme latin Claudius ; domaine ; Luché < Lupiacum ; voie : A2.

Continvoir (37340) : d’un patronyme inconnu ; domaines : la Douce*, le Jaunay* ; lieu-dit : Les Maisons Rouges* ; voie : B3.

Cormery (37320) : anciennement Cormaricum (791) de Cormariacum ; domaines : Doué <  Doniacum, le Jauna < Gallinacum ; voies : A2 et A4. Voir aussi La Cormerie à Paulmy*.

Couesmes (37330) : de Cotisama (patronyme gaulois) ; domaines : Lassy < Lattiacum ;          Montigny*, Parigné < Pariniacum ; entre les voies VP2 et B3. Voir aussi Couesmé à Marçay*.

Couffi (41110) : du latin confinium = limite, à la frontière entre les Turons et les Bituriges ;  voie : VP1.

Coulaines (72190) : de colonica villa, sur la voie VP2 nommée le chemin des fées. Voir aussi Coulaine à Panzoult* et à Saint-Martin-le-Beau*, Coulaines à Beaumont-en-Véron*.

Coulommiers-la-Tour (41100) : du latin columnarium = lieu de la colonne ; voie Blois/Le Mans*. Voir aussi Coulommiers à Francueil*.

Coulangé (37460) : de Columniacum ; commune rattachée à Villeloin* ; à l’est de la voie A3a.

Coulongé (72800) : de Columniacum ; voie : VP2.

Courçay (37310) : anciennement Curtiacum (9ème s.) ; domaines : Chauvigny*, Chemallé (voir Chemillé*), Chibré < Cipriacum, Geay < Gaiacum, Givry (voir Gièvres*) ; voie : A2a.

Courcelles-de-Touraine (37330) : du latin Curticella, diminutif de curtis = petit domaine rural ; domaine : Chantilly < Cantiliacum ; entre les voies VP2 et B3.

Courcoué (37120) : de Curciacum ou du celtique cor-goed = le petit bois ; domaines : Cornillé         < Corneliacum, Preugny < Proviniacum, Prouillé < Probiliacum ; voie : B5a.

Couziers (37500) : du latin cotarium = lieu pierreux ou du gaulois courzar = houx ; domaine : Lessigny* ; lieudits : les Caves d’Ingrande* ;  près de la voie B1.

Cravant-les-Coteaux (37500) : du patronyme Creventius ; domaines : Givré*, Morilly < Maurilliacum, Narçay < Nartiacum, Poizay*, Sonnay < Sunnacum ; lieu-dit : la Motte* (gué sur la Vienne*), Les Boisseaux (villa), Nueil* ; voies : B1 et  B6.

Creuse (la) : du gaulois crosus = vallée.

Crissay-sur-Manse (37220) : de Crissiacum < Crisciacum ; voie : B6. Voir aussi Crissay à Candes*.

Crotelles (37380) : du latin crotella = petite grotte ; près de la voie A2.

Crouzilles (37220) : < croisement ou croix ; domaines : les Louines < Lutonia villa, Manne < mansus = domaine en location, Villiers* ; voir aussi Mougon* ; voie : B1.

Cussay (37240) : de Curtiacum ; voie : A3b. Voir aussi Cussé à Notre-Dame-d’Oé*.

Dame-Marie-les-bois (37110) : domaine : Loré < Lauriacum ; à l’est de la voie A2 à la frontière avec le 41.

Dangé-Saint-Romain (86220) : Dangé < Damiacum et Saint-Romain (voir Saint-Romain-sur-Cher*) ; domaine : Pouligny* ; voies : VP2, A3 et B2.

Dénézé-sous-le Lude (49490) : de Dionysiacum ; lieu-dit : la Boissière ; B3.

Descartes (37160) : anciennement La Haye, du germanique haia = clôture ; domaines : Cery < Servacum,  le Bernay < Brennacum, Migné*, Parthenay < Parteniacum, Paulmy*, Prouzay < Probatiacum, Rigny* ; Lieudits : Balesmes*, Esves* ; voies : A3b et A5b.

Dierre (37150) : de Daria villa ; domaines : Lugny < Luciniacum, Villiers* ; voie : VP1.

Dissé-sous-le-Lude (72800) : de Dissiacum ; lieu-dit : Laurière (dolmen) ;  voie : B3.

Dolus-le-sec (37310) : du patronyme Dolutius ; domaines : Azay*, Leugny*, Villiers* ;  lieudits : le grand et le petit Temple*, les Maisons rouges*, Mézières*, Tressort < du latin tres (trois) et du gaulois ritum (gué, passage) = passage de trois voies ;  près des voies A1 et A2.

Douce : de dulcia (villa) ou du gaulois tossceto = la colline boisée (selon Pierre Audin) ; lieu-dit de Pouzay*  et de Villebourg*. Voir aussi la Douce à Chemillé-sur-Dème* et à Continvoir*, les Douces à Ligré*.

Draché (37800) : de Dracciacum ; domaines : Garigny < Wariniacum,   Meslay*, Parigné < Pariniacum ;  lieu-dit : la Pierre Percée (menhir) ; entre les voies A1 et A4.

Druye (37190) : d’un patronyme obscur, sans doute gaulois ; domaine : Meigné* ; près de la voie VP2.

Écueillé (36240) : de Scopiliacum ; à la frontière entre 37 et 36, à l’est A3a. Voir aussi Écueillé  à Athée-sur-Cher*, l’Écueillé à Maillé*.

Épeigné-les-bois (37150) : de Hispaniacum ou Spaniacum = domaine de l’espagnol ; domaine : Jaunay* ; près de la voie A3b. Voir aussi Épeigné à Langeais* et à Saint-Épain*, Épigny à Ligueil*.

Épeigné-sur-Dème (37370) : même étymologie ; lieudits : l’allée romaine, l’Inferneau ; voie : A2b.

Esves (l’) : du latin aqua = eau ; affluent de la Creuse*.

Esves-le-Moutier (37240) : du latin aqua = eau et du nom de la rivière ; près de la voie A4. Voir aussi Esves à Descartes*.

Esvres-sur-Indre (37320) : anciennement Evena (5ème s.), < soit du celtique evos = source avec le suffixe collectif –ena = le pays des sources, soit  de Avara (nom de rivière) ; domaines : les Clérés*, Nautilly < Nautiliacum ;  lieudits : Avon*, la Chaussée*, la grosse pierre (dolmen ?), Port-Joie  <  portusJovis, Vaugrignon ; voies : A2 et A5.

Faverolles-sur-Cher (41400) : du latin fabariola, = champ de fèves ; domaine : Chavigny* ; lieu-dit : la Motte* ; voies : VP1b et A3.

Faye-la-Vineuse (37120) : du latin fagus = hêtre ; domaines : Marnay*, Martigny < Martiniacum, Parigny < Pariniacum ; lieu-dit : Brou < du gallo-romain bracoialo = le champ maécageux ; voie : B5b.

Feings (41120) : du latin fines = limites, frontière ; Voir aussi Entrefins à Adriers (86430) à la frontière entre les Pictons et les Lémovices, Fin à Cigogné, Grand Fins, à Ternay (41800), à la frontière entre les Turons et les Cénomans, à droite de la voie VP2, et à Dun-le-Poëlier (36210), La closeries des Pierres Fines à Dissé-sous-le-Lude* à la frontière entre les Cénomans et les Andécaves, La Pierre Fine à La Bruère-sur-Loir (72500) à la frontière entre les Turons, les Cénomans et les Andégaves, Phages à Thenay (41400). Voir aussi Couffi*.

Ferrière-Larçon (37350) : du latin ferraria = gisements de fer ; domaine : les Mousés* ; près de la voie A3a. Voir aussi Ferrière  à Athée-sur-Cher*.

Ferrière-sur-Beaulieu (37600) : même étymologie ; domaine : les Mousées* ; voie : A3b.

Fléré-la-rivière (36700) : de Floriacum ; voie : A2.

Fondettes (37230) : du latin Fundetis = aux petites fontaines ; domaines : Charcenay <          Carcannacum,  Chatigny < Catiniacum, Gannay < Ganinacum, le Souchay < Soppiacum, les Lochers*, les Ronez < Rutenacum, Martigny < Martiniacum, Tréché < Triciacum, Vaulnay < Volumniacum ; lieudits : Château-gaillard, la  Brosse*,  les Maisons rouges*, Montboyau* (oppidum), Tartifume, Vallières* ;   carrefour des voies VP1 et VP2.

Fontenay : du latin fontanetum = ensemble de sources ; lieu-dit de 15 communes d’Indre-et-Loire, dont Bléré* Ingrandes-de-Touraine*, Manthelan*, Lignières-de-Touraine*, Paulmy*.

Francueil (37150) : de Francolio = du gaulois signifiant village-clairière ; domaine : Pezé < Petisiacum ; lieudits : Coulommiers*, les Ouldes ; voie : VP1b.

Genillé (37460)  : de Geniliacum ; domaines : Bessay < Bettiacum, Couanay < Cuniacum,  Logny < Launiacum, Migny*, Rassay < Recciacum, Rigny* ;  voie : A3b. Voir aussi le Genillé au Boulay*, les Genillés à La Chapelle-sur-Loire*.

Gièvres (41130) : anciennement Gabris, sur la table de Peutinger, du patronyme gaulois Gabrius = la Chèvre, qui a aussi donné Gabriacum ; voie : VP1. Voir aussi les lieudits venant de Gabriacum : Gevrioux à La Riche*, Givray à Vou*, Givré à    Cravant*, Givry à Athée-sur-Cher*, Courçay* et Saint-Règle*, Givry-Maillé à Ambillou*.

Gizeux (37340) : < Gizonem = domaine de Gizo (patronyme germanique) ; lieu-dit : les Maisons rouges* ; voie : B3.

Hommes (37340) : anciennement Houlmes < du latin ulmus = orme ; domaines : le Azay*, les          Maillés* ; entre  les voies VP2 et B3.

Huismes (37420) : de Oximensis villa  ou du gaulois uxisama = la très haute ; domaines : Azay*, Benais*, Cuzé < Cusiacum, La Villaumaire < villa majoris, le Laré < Larriacum, Mouzilly < Musilliacum, Rassay < Recciacum ; lieudits : L’étui (villa gallo-romaine), Razine* ; voies : vs1B et B3.

Indre (l’) : Ennara ou Innara : nom préceltique formé sur la racine –ara = rivière ou  sur la racine angr- = pâturage.

Ingrande ou Ingrandes : formes anciennes : Equoranda, Igoranda, Ivuranda, du gaulois randa (limite) ; premier terme inexpliqué ; ces toponymes sont toujours à la frontière entre deux peuples gaulois ; voir notamment :

Ingrande : lieu-dit de la commune de Couziers* à la frontière entre les Turons et les Andécaves et nom de deux lieudits près de la voie A2b à la frontière entre les Turons et les Carnutes : l’un sur la commune de  Chemillé-sur-Dême*, l’autre sur la commune de Villedieu-le-château*.

Ingrandes-de-Touraine (37140) à la frontière entre les Turons et les Andécaves ; domaine : Vosnes* ; lieudits : Fontenay*, la Perrée* ; voie : VP1.

Ingrandes-sur-Vienne (86220), à la frontière entre les Pictons et les Turons ; voie : VP2.

Ingrandes (36300), à la frontière entre les Pictons et les Bituriges et Ingrandes (49160) à la frontière entre les Andégaves et les Namnètes. Voir aussi Cirande à Yzeures-sur-Creuse* (frontière entre les Turons, les Bituriges et les Pictons).

Issoudun (36100) : Uxellodunum : du gaulois uxellos (élevé) et dunum (citadelle) ; voie Limoges/Vierzon.

Jaulnay (37120) : anciennement Gelnacum < Gallinacum (domaine du gaulois) ; domaines : Guenay < Gobiniacum,  Cousé < Cociacum ; voie : B5b. Voir aussi Jaulnay à Assay* et à Saint-Benoît-la-Forêt* ; Jaunay à Chinon* et à Épeigné-les-bois* ; Jaunay-Clan (86130) sur la VP2, au nord de Poitiers*.

Joué-les-Tours (37300) : anciennement Gaudiacum ; domaines : Baugé*, Cercelé < Seriliacum, Chavigny*, Cherizy < Charisiacum, Glatinet < Glatenniacum, Rigny*, Trizay <       Tertiacum ; lieudits : Beaulieu, bois de la Motte*, bois de la Petite Pépinière, le Breuil*, le Pont aux oies ; voies : VP2 et vs1b. Voir aussi Joué  à Ceaux-en-Loudun* et à Montreuil-en-Touraine*.

L’Île-Bouchard (37220) : domaines : la Boussaye < Bauciacum, Ligny < Latiniacum, Marigny < Mariniacum ; voies : B1 et B2

La Celle-Guenand (37350) : du latin cella =  chapelle ; domaines : Civray*, Crançay < Crescentiacum, Marnay*, Morny < Maurinacum ; voie : A5.

La Celle-Saint-Avant (37160) : même étymologie, anciennement Cella Sancti Adventi ; domaines : Longueville < longa villa, Villiers ; lieudits : Breteigne (< les Bretons), l’Aunaye < latin alnus = aune, le Corps-de-garde ; voies : VP2, A1 et A5b.

La Chapelle-aux-Naux (37130) : même étymologie ; voie : vs1b.

La Chapelle Blanche-Saint-Martin (37240) : même étymologie ;  domaine : les Villiers* ; lieudits : la Brosse*, la Varenne*, Montfouet < male factum ; voie : A5.

La Chapelle-sur-Loire (37140) : même étymologie ; domaines : les Genillés*, Mistrigny < Mestriniacum ; voie : B3.

La Châtre (36400) : du latin castra = forteresse ; voie : A2. Voir aussi la Châtre à Betz-le-château*.

La Chaussée (86330) : du latin calciata via = chemin fait avec de la chaux ou chemin fréquenté ; ce toponyme s’applique généralement à des lieux situés sur des voies romaines ; voie : B4. Voir aussi  la Chaussée à Avoine*, Cléré-les-Pins*, Allones*, Chambourg-sur-Indre*, Esvres*, Le Lude*, Léméré*, Saint-Branch*, Saint-Germain-sur-Vienne*, Varennes*. Voir également Chaussée de César*.

La Chaussée-Saint-Victor (41260) : même étymologie ; voie : VP3.

La Croix-en-Touraine (37150) : anciennement Saint-Quentin-près-Bléré, de Quintinus (patronyme gallo-romain) selon le site de la mairie ou de Saint Quentin des près (nom de l’église) ; domaines : Bray < villa braica, la Fleurie < Floriacum, les Lochés*; voies : VP1 et A1.

La Ferrière (37110) : du latin ferraria = gisements de fer ; domaine : Monnaie* ; entre les voies A2 et A2b. Voir aussi La Ferrière à Neuillé-Pont-Pierre* et Ferrière*.

La Ferté-Bernard (72400) : de firmus =solide, pour indiquer un lieu fortifié ; voie Tours*/Évreux.

La Ferté-Imbault (41300) : même étymologie ; voie Bourges/Blois*.

La Flèche (72200) : du latin fisca = lieu du péage ; voie Angers/Le Mans*, à la frontière entre les Cénomans et les Andégaves ; pont ou gué sur le Loir.

La Guerche (37350) : anciennement castrum Wirchiae ; domaine : Ville plate < villa plata ; voies : A3a et A5b.

La Membrolle-sur-Choisille (37390) : anciennement villa membriolis = le domaine du hameau ; domaine : Coutay < Coutiacum ; entre les voies VP2 et A2b.

La Riche (37520) : anciennement Varenne*-de-la-Riche : domaine : Gevrioux (voir Gièvres*) ; lieudits : la Quinte*, le Plessis*-les-Tours (château 15ème s.), Saint-Cosme (prieuré 12ème s.) ; entre les voies VP1 et vs1b.

La Roche-Clermault (37500) : anciennement Rupes Clamarellis, du latin rupes = roche ; domaines : Chargé*, Poizay < Posiacum, Sassay < Sattiacum, Villegron < villa agrum ; près de la voie B2.

La Roche-Posay (86270) : même étymologie ; voie Poitiers*/Loches*.

La Tour-Saint-Gelin (37120) : anciennement Ecclesia de Turre, du latin turres = tour ; domaines : Creuilly <Crolliacum, Oiré < Auriacum ; près de la voie B5a.

La Ville-aux-Dames (37700) : de Villa Dominarum = domaine des dames ; voie : VP1.

Langeais (37130) : anciennement Alingavia ou vico Alingaviensi, du celtique ling (sauter, aller de l’avant) ; domaines : Chemilly*, Crassay < Crassiacum, Mauville < mala villa, Turpenay < Turpiniacum ; lieu-dit : les Meurtrais, variante de Martray, du latin martyrium = lieu où reposent des martyrs (nécropole) ; voie : VP1.

Larçay (37270) : de Adrisiacum ; domaine : Benais* ; lieudits : Bellevue (castellum), Bordebure*, la Poterie, le  Carroi*, les Quarts* ; voie : VP1b. Voir aussi Larçay à Limeray*, Saint-Michel-sur-Loire* et Villedômer*.

Le Blanc (36300) : anciennement Oblicum = la Courbe ; gué sur la Creuse* ; voies : A5 et VSOE.

Le Boulay (37110) : du latin betulletum (lieu planté de bouleaux) ; domaines : le Genillé*, Mosny < Mausonacum, Villé (voir Villiers*) ; entre les voies A2 et A2b. Voir aussi La Boulaye à Athée-sur-Cher* et  Le Boulay à Monnaie*, Rouziers*, Villedômer*.

Le Grand-Pressigny (37350) : de Prisciniacum ; domaines : Chitray < Castriacum, Choisy < Causiacum, la Blanchetière, Moisay < Mosiacum, Savigny* ;  voie : A3a.

Le Petit-Pressigny (37350) : domaines : Chevarnay < Capriniacum, Narçay  < Nartiacum ; voie : A5.

Le Liège (37460) : du patronyme latin Laevius ; domaine : Arpentigny < Arpentiniacum, lieu-dit : la         Pierre levée (dolmen) ; près de la voie A3b.

Le Louroux (37240) : vient sans doute du latin oratorium = prieuré et non d’un certain loup roux qui aurait ravagé la région comme le dit la légende ; domaines : Armançay <          Hermantiacum, Bray < villa braica, le Maillé* ; lieu-dit : Mazère* ; voies : A5 et A6.

Le Lude (72800) : du latin lucidus = lumineux ; lieu-dit : la Chaussée* ; voie : B3.

Le Mans (72000) : civitas Cenomanni = la cité des Cénomans ; anciennement Vindunum : du gaulois vindos (blanc) et dunum (citadelle) ; voie : VP2.

Lémeré (37120) : de Limeriacum ou du gaulois limos = orme ; domaines : Drécé < Derciacum, Jaunais*, Montenay*, Pigneray < Pinianiacum ; lieu-dit : la Chaussée* ; voie : B2.

Lerné (37500) : de Lariniacum ; domaines : Cessigny < Cessiniacum, Chavigny*, la Monnaie* ; près de la voie B2.

Les Essards (37130) : du latin exsartum = terrain défriché ; au nord de la voie VP1.

Les Hermites (37110) : du latin eremita = ermite ; anciennement capella Hugonis (11ème s.) ;  antérieurement chez les Cénomans ; entre les voies A2 et A2b.

Les Ormes (86220) : du latin ulmus = orme ; parfois orthographié les Omes ou les Hommes ;  domaine : Poizay < Posiacum ; voies : VP2 et A3b

Lésigny-sur-Creuse (86270) : de Liciniacum ; domaine : Alogny < Aloniacum ; voie : VRGC. Voir aussi  Lessigny à Couziers*.

Leugny (86220) : de Lupinacum ; voie : VRGC. Voir aussi Leugny à Amboise, Azay-sur-Cher et Dolus-le-Sec.

Lignières-de-Touraine (37130) : du latin linaria = champs de lin ; domaines : Chemillé*, Marnay* ; lieudits : Fontenay* (villa gallo-romaine), le Plessis* ; voie : vs1b.

Ligré (37500) : de Ligeriacum ; domaines : le Rouilly < Rulliacum,        les Douces*, Sassay < Sattiacum, Turpenay < Turpiniacum ; lieudits : Carroir*-Bon-Air (dolmen) ; voie : B4.

Ligueil (37240) : anciennement Luggogalus (8ème s.) < lugoialos, du gaulois Lug (voir Loudun*) ou du gaulois lugos = marais avec le suffixe gaulois –oialos = lieu, champ ; domaines : Cerçay < Sarciacum, Cerelles*, Épigny*,  Mareuil*, Noizay*, Nouis < novientum ; voie : A3

Limeray (37530) : de Limeriacum  ou du gaulois limos = orme ; domaines : Larçay*, Moncé < Montiacum, Souchay < Soppiacum ; lieudits : la Brosse*, la Rue* d’Enfer (du latin infernus = qui descend), le chemin vert (voir Chargé*), les Caillebots (du gaulois bod = buisson), les Mardelles (du latin margella = petite rive) ; voie : VP3. Voir aussi Limeray : à Charnizay*, Saint-Cyr-sur-Loire*, Verneuil-sur-Indre*.

Loché-sur-Indrois (37460): de Lupiacum ; domaines : Aubigny*, Orsay < Ursiacum, Riffé <  Ruffiacum ; à l’est de la voie A3a. Voir aussi les Lochés à La Croix-en-Touraine*.

Loches (37600) : anciennement Loccis ou vicus Loccae (6ème s.) de Locca = (peut-être)  les terres de Loccus ;  domaines : Armaillé < Armaliacum, Corbery  < Culberiacum, Fretay < Frittiacum, Gié < Gaiacum, Loigny < Luciniacum, Mouy < Motiacum, Neuville*, Rigny* ; lieudits : Contray < Cuntheri (patronyme gaulois), Vauzelles < vallicella = petite vallée ; voies : A2, A2a et A3b.

Loges (les) : du germanique lautja = les cabanes ; lieu-dit très fréquent (une soixantaine en Indre-et-Loire) indiquant souvent une halte sur une voie ancienne.

Loire (la) : Liger (origine préceltique) = (peut-être) la ravageuse aux eaux froides.

Louans (37320) : de Lupantia villa ; voie : A4.

Loudun (86200) : anciennement Lodunum, qui, pour certains viendrait de Lugdunum, du gaulois dunum (citadelle) et Lug (dieu gaulois)  et pour d’autres Lodunum de Juliodunum (la citadelle de Julius) ; lieudits Candé* et Velors* ; voies : B4 et B5a.

Louestault (37370) : de Laugostald (patronyme germanique) ; domaine : Civray* ; voie : A2b.

Lublé (37330) : de Lupillacum ;  domaine : Lassy < Lattiacum ; entre les voies VP2 et B3.

Lussault-sur-Loire (37400) : du gaulois uxellos = lieu élevé ; domaines : Cray < Craiacum, Pintray < Pintriacum ; voie : VRGL.

Luynes (37230) : anciennement Maillé* ; domaines : Gendré < Ginheriacum, les Baussés (voir Bossay*),  les Villiers*, Lournay < Lauriniacum, Sonzay* ; lieudits : Beauregard, la Romaine, la Rue* Sourde, le Carroir*, les Arènes, les Piliers (borne milliaire ?) ; voie : VP1.

Luzé (37120) : de Lusacum ; domaine : Bois-Aubry < Albericum ; voie : B5b.

Luzillé (37150) : de Luciliacum ; domaines : Noizay*, Villiers* ;  lieudits : la Grange (menhir), la Pierre-Saint-Martin (polissoir      néolithique) ; entre les voies A1 et A3.

Maillé (37800) : de Malliacum, anciennement Maillé-Lailler et Maillé-Argenson ; domaines : Argenson < Argenteonum, l’Écueillé*, les Merys < Mariacum, Nimbré < Nambariacum, Pessé < Bettiacum, Villiers* ; lieu-dit : les Gaudeberts <  de Waldebertus : patronyme germanique ; voie : A4. Maillé est aussi l’ancien nom de Luynes*. Voir aussi Givry-Maillé à Ambillou*, le Maillé au Louroux*, les Maillés à Hommes* et à Savigny-en-Véron.

Maison rouge : ce toponyme, très fréquent, renvoie parfois à des étapes (mutationes) situées sur des voies anciennes, c’est-à-dire à des auberges, soit peintes en rouge, soit construites en briques et recouvertes de tuiles ; voir notamment : La Maison Rouge à Avon-les-Roches* (B6) Céré-la-Ronde* (A3a) Monnaie* (A2), Saint-Épain* (A6), Villedômer* (A2). Les Maisons Rouges à Athée-sur-Cher* (VP1b), Bléré* (A1), Continvoir* (B3), Civray-     de-Touraine* (VP1), Dolus-le-sec* (A2), Gizeux* (B3), Nouâtre* (VP2), Saint-Épain*  (B6).

Manthelan (37240) : Mantalomagus : du gaulois mantalon (chemin, route) et magos (marché) ; domaines : Aubigny*, Azay*, Fretay < Frittiacum ; lieudits : Fontenay*,  le Breuil*, le Temple*, Razine* ; carrefour des voies A1, A5 et A6.

Manse (la) : Ismantia < Alismantia = nom de rivière gaulois ; affluent de la Vienne*.

Marçay (37500) : de Marciacum ; domaine : Leuray < Loriacum ; lieudits : Couesmé*, Touraine < Turonnensis = le pays des Turons ; voie : B4. Voir aussi Marcé à Bourgueil*, Marsay à Saint-Genouph*.

Marcé-sur-Esves (37160) : même étymologie ; domaines : Jarcy < Gerisiacum, la Jaunaie < Gallinacum ; lieudits : la Pierre du faon (peut-être du latin fanum = temple), les Clôtures (habitat gallo-romain) ; voie : A1.

Marcilly-sur-Maulne (37330) : de Marcelliacum ou, selon Pierre Audin, de Marosigliacus, du gaulois maro (grand) et siglen (marais) ; domaines : les Jaunais < Gallinacum, Razey < Rasiacum ; entre les voies VP2 et B3. Voir aussi Marcilly  (gué, dolmen et menhir) à Neuillé-Pont-Pierre*.

Marcilly-sur-Vienne (37800) : même étymologie ; domaine : Cambraye < Camaracum ; lieudits : château de la Motte* et ferme du marais ; voies      : B2, B5a et B5b.

Mareuil-sur-Cher (41110) : < Maroilalum de maroialum = le grand domaine ; voie VP1b. Voir aussi Mareuil à Ligueil et à Saint-Hippolyte.

Marigny-Marmande (37120) : Marigny vient de Mariniacum ou du gaulois Mar-rin-iacum = endroit où il y a une grande colline ; Marmande vient du gaulois mandmili (cheval sauvage ?) selon Dauzat ou du franc        manda (péage de frontière ?) selon Mauny ; domaines : Grassay < Graciacum, le Rillé*, les Louines <  Lutonia villa, Psé < Bettiacum ; lieu-dit : Razines*; près des voies B1 et B5. Voir aussi Marigny à Chemillé-sur-Indrois* et à Yzeures-sur Creuse*, Marigny-Brizay (86380) près de la VP2.

Marnay (86160) : de Madrianiacum. Voir aussi Marnay à cheval sur les communes d’Azay-le-Rideau* et de Lignières-de-Touraine*, à Faye-la-Vineuse*, à la Celle-Guenand* et Le Marnay à Restigné*.

Marray (37370) : anciennement Marreium (6ème s.) < Mariacum ; domaines : Mauny <          Mausonacum, Nambray < Nambariacum, Villiers* ; près de la voie A2b.

Mazières-de-Touraine (37130) : du latin maceriae = ruines (généralement gallo-romaines ou gauloises) ; domaines : le Brossay < Brocciacum, Iray < Hyriacum, le Geay < Gaiacum, Louy < Laudiacum ; au nord de la VP1. Voir aussi Mazère à Azay-le-Rideau*, le Louroux* et Reignac*,  Mazière à Notre-Dame-d’Oé* et Mézière à Dolus-le-Sec*

Mehun-sur-Yèvre (18500): < Magdunum : du gaulois magos (marché) et dunum (citadelle) ; lieu-dit la Chaussée de César* ; voie : VP1. Voir aussi Mehun (nécropole) à Villedieu-sur-Indre*.

MeignéMeigneux, Migné, Migny : de Magnacum = domaine de Magnus ou le grand      domaine ; lieu-dit à Channay-sur-Lathan*, Descartes*, Druye*, Genillé*, Parçay-sur Vienne*, Saint-Cyr-sur-Loire*, Saint-Hippolyte*, Tauxigny*. Voir aussi les Mignys à Théneuil*.

Meslay : dans Parçay-Meslay (37210) : de Maralacum ou du gallo-romain mespilarium = bois de néfliers ; voie A2. Voir aussi Meslay à Draché*, Rillé* et Sepmes*.

Mettray (37390) : de Matriacum ; domaines : Aventigny < Aventiniacum, Milly < Milliacum ;  près de A2b.

Migné ou Migny : voie Meigné*.

Miré dans Ballan-Miré (37510) : de Mariacum. Voir aussi Miré à Artannes*, Boussay*, Saunay* et Miré-le-Gautier à Saint-Senoch*.

Monnaie (37380) : anciennement Modena (9ème s.), de Modinnacum  ou de Juno Moneta ; domaines : Mussay  <  Muciacum,  Souzé  <  Sociacum ;  lieudits : Bordebure*, la Carte (voir Quart*), la Cave Blanchette, la Maison rouge*, le Boulay* ;  voie : A2.

Montbazon (37250) : anciennement Montem Basonis (6ème s.), d’un patronyme germanique ; domaine : Le Puits d’Artigny < Artiniacum ; lieu-dit : les Quarts* ; entre  les voies VP2 et A2.

Monthodon (37110) : anciennement Montem Hidulfi (11ème s.), d’un patronyme germanique ; antérieurement chez les Cénomans ; entre A2 et A2b.

Montboyau : < Mons Boelli = colline de Boellus (vicomte de Chartres au 10ème s.) ; oppidum de Fondettes*.

Monthou-sur-Cher (41400) : de Mostellum < du gaulois mont-thaw = mont sur la rivière ; voie : VP1.

Montenay, Montigné ou Montigny : de Montaniacum ; lieu-dit à Antogny-le-Tillac*, Athée-sur-Cher*, Couesmes*, Lémeré*, Montrésor*, Noyant-de-Touraine*, Saché*, Saint-Laurent-du-Lin*, Saint-Martin-le-Beau*, Sepmes*.

Montlouis-sur-Loire (37270) : de Mons Laudiaci = hauteur du domaine de Laudius ;          domaines : le Jaunay*, le Saunay*, Mosny < Mausonacum, Nouy < Novientum, Rillé* ; lieu-dit : Rochepinard (oppidum) ; voie : VP1.

Montrésor (37450) : du latin Mons Thesauri = mont du Trésor ; domaine : Montigny* ; voie : A3a.

Montreuil-en-Touraine (37530) : du latin monasteriolum = petite église ; domaines : le vieux Joué*,  Villepin < villa pagani ; lieudits : la haute voie et la voie basse, le Perré* et les Perrets*,  Pinson < du gaulois penno-    ceton = l’extrémité de la forêt ; près de la voie A2.

Montrichard (41400) : citadelle de Richard-Cœur-de-lion ; faisait partie de la province de Touraine ;  lieu-dit Nanteuil*. Voie : VP1.

Monts (37260) : du latin montis = hauteur ; domaines : Épiray < Asperacum, Netilly < Natiliacum, Rançay < Ranciacum ; lieu-dit : Candé* ; près de la voie VP2.

Monts-sur-Guesne (86420) : même étymologie ; voie : B5b.

Morand (37110) : anciennement Moranni villa ; à l’est de la voie A2.

Mosne (37530) : anciennement Medonna (9ème s.), du patronyme gaulois Matona ; voie : VRGL.

Motte (la) : indique souvent une motte médiévale qui a parfois pris la place d’un site gallo-romain ; voir la Motte à Cravant* et à Faverolles-sur-Cher* ; le bois de la Motte à Ballan-Miré* et à Joué-les-Tours* ; la Motte du donjon à Trogues*.

Mougon (37220) : anciennement Mediconnum < Medeconno de Medos, divinité celtique dont le nom est sans doute apparenté au celtique medu- (ivresse) ; important vicus et      ancienne commune faisant maintenant partie de la commune de Crouzilles* ; voie : B1.

Mouzay (37600) : de Malatiacum ; domaines : Benais*, Doué < Doniacum ; près de la voie A3b. Voir la Croix Mouzé et Mouzé à Céré-la-Ronde*,  le Mouzé à Orbigny*, les Mouzés à Chemillé-sur-Indrois*, Mouzay à Saint-Senoch* et à Villebourg*.

Naintré (86530) : peut-être de Nanteriacum ; lieudits : Briva (voir Brives*) et Chézelle* ; voie : VP2.

Nanteuil: de Nantoialos du gaulois nantos = vallée et oialos = lieu ; lieu-dit de Montrichard*.

Nazelles-Négron (37530) : Réunion des communes de Nazelles : Portus de navicellis (585), du latin navicella (diminutif de navis = bateau) et Negron : Nigrontis villa (845) ; domaines : Crevé < Criviacum, Lucé < Lucciacum, Rosnay < Rutenacum ; lieu-dit : les Rues* ; voie : VP3.

Néons-sur-Creuse (36220) : Noviomagus : du gaulois novios (nouveau) et magus (marché) ; frontière entre les Bituriges, les Turons et les Pictons.

Neuil (37190) : de novoialum = nouveau champ ; domaine : le Pairé < Patriacum ; près la voie VP2. Voir aussi Nueil (même étymologie) à Cravant* et à Saint-Cyr-sur-Loire*.

Neuillé-le-lierre (37380) : de novaliacum = terres nouvellement défrichées ; domaines : Aubigny*, Villiers* ; près de la voie A2.

Neuillé-Pont-Pierre (37360) : même étymologie ; domaines : Armilly < Armiliacum, Cangé*, Marcilly*, Poillé* ; lieudits : la Ferrière*, Vallières* ; près de la voie VP2.

Neuilly-le-Brignon (37160) : même étymologie ; domaines : Serigny<Sereniacum, Vrillay (voir Avrillé*) ; lieudits : Brenne*, la Brosse* ; près de la voie A5.

Neung-sur-Beuvron (41210) : Noviodunum : du gaulois novios (nouveau) et dunum (forteresse) ; voie Bourges/Blois*.

Neuville-sur-Brenne (37110) : de nova villa ; près de la voie A2. Voir aussi Neuville à Bossay-sur-Claise*, Chambon*, Loches*, Sainte-Maure-de-Touraine*, Yzeures-sur-Creuse*.

Neuvy-le-Roi (37370) : du latin novus vicus = nouveau village ; domaines : la Thivinière, Lassis < Lattiacum, l’Oie, Maunay < Mausonacum, Mazy < Masiacum, Sérigné < Sereniacum, Vitray < Victoriacum ; voie : A2b

Noizay (37210) : de Nautiacum ; domaine : Molaville < mola villa ; lieudits : Anzan < Ansenius (patronyme germanique), la Grosse Pierre, les Champs Rouget, les Quarts*; voie : VP3. Voir aussi Noizay à Ligueil*, Luzillé* et Noyant-de-Touraine*.

Notre-Dame-d’Oé (37390) : anciennement Odacum (9ème s.) ; domaines : Champeigné*, Cussé* ; lieudits : la Perrée*, Mazière* (ancien château) ; voie : A2b.

Nouans-les-Fontaines (37460) : de novientum ; domaines : Benais*, les Villiers*, Lucé < Lucciacum ;  frontière avec les Bituriges ; à l’est de la voie A3a

Nouâtre (37800) : anciennement Nogastrum : selon les uns, de nucastrum = lieu planté de noyers, dérivé de nux (noix ou noyer), selon d’autres, de nauca = petit bateau ou de nauda = noue, selon Longnon, de nocastrum < novocastrum  = nouveau château ; lieudits : Chenevelles*, la Pierre du Faon (voir Marcé-sur-Esves*)      les Maisons rouges*, Talvois (voir Touvoie*) ; voies : VP2, A4, B1, B2 et B5.

Nouzilly (37380) : de nuciculetum = ensemble de noisetiers ; domaine : Longueville < longa villa ; lieu-dit : la Pierre à vinaigre   (menhir) ; à l’est la voie A2b.

Noyant (49490) : Novientum = nouveau domaine ou Noviomagos = le nouveau marché ; voie : B3

Noyant-de-Touraine (37800) : même étymologie ; domaines : Baugé*, Freville < Fredonis villa, Montigny*, Noizay* ; voie : VP2.

Onzain (41150) : de Onisiacum ; voie VP3.

Orbigny (37460) : anciennement Orbona (5ème siècle), de Orbiniacum ; domaines : Cephou < Cofiacum, Fretay < Frittiacum, le Mouzé* ; voie : A3a. Voir aussi Orbigny à Civray-sur-Esves*.

Panzoult (37220) : d’un patronyme inconnu, sans doute gaulois ; domaines : Coulaine*, Étilly < Stulliacum, le Croulay < Cruciliacum ;  lieudits : Chèzelet* le Pont (gué) ; voies : B1 et B6.

Parçay-les-pins (49390) : de Parciacum ; lieu-dit les Quarts* ; voie : B3. Voir aussi Parçais à Rilly-sur-Vienne et Parçay à Veigné.

Parçay-Meslay (37210) : même étymologie pour Parçay ; voir aussi Meslay* ; domaine : Chizay < Casiacum ; voie : A2.

Parçay-sur-Vienne (37220) : même étymologie ; domaine : Migny* ; lieudits : la croix de pierre, la Prée, la Vinière, le Bois du Colombier ; voie : B2.

Paulmy (37350) : de Pausiniacum ; domaines : la Cormerie*, Villeret < villaretum ; lieudits : Brenne*, Fontenay*, , la Pierre Chaude (dolmen), le Châtelier*, Pauvrelay  (site paléolithique) ; voie : A5.

Pernay (37230) : de Paternacum ; domaine : le Berthenay < Bertiniacum ; près de la voie VP2.

Perré (le) et la Perrée ou  les Perrets : désigne souvent un endroit où il y avait un ancien gué pavé ; il existe une centaine de toponyme de ce type en Touraine, comme à Avoine* ou à  Ingrandres-de-Touraine*.

Perrusson (37600) : anciennement Petrucium (6ème s.) = terrain pierreux ; lieudits : Chanvres, du latin canaba (chanvre) ou canapa (boutique) et Le Vou* ; voie : A2.

Place (la) ou les Places : du latin platea = rue large, puis place ; lieu-dit très fréquent (une cinquantaine en Indre-et-Loire), parfois situé sur une voie ancienne.

Plessis (le) : du latin plectitius = enceinte en bois tressé ; nom de plus de 50 lieudits en          Touraine, notamment à Artannes*, Azay-le-Rideau*, Bréhémont*, Chouzé-sur-Loire*, Lignières-de-Touraine*, Saint-Épain*, Savonnières*, Semblançay* ; voir aussi le château du Plessis-les-Tours à La Riche*.

Pocé-sur-Cisse (37530) : anciennement Poceium de Pocciacum ou du gaulois pagoceton de pagos (village) et de ceton (forêt) ; domaine : Villeret < villaretum ; lieudits : le Bodil (du gaulois bod = buisson), le Passage des Fougerets  < du latin filgeriaca = lieu où il y a des fougères, les Passages (gué) ; voie : VP3.

Poitiers (86000) : du latin Pictavis : (la cité des) Pictavi (Pictaves) ou Pictones (Pictons), nom d’un peuple gaulois (les rusés) ; antérieurement Lemonum, du gaulois lemos (orme) ; voie : VP2.

Poizay : < Posiacum ; lieu-dit à Cravant-les-coteaux*, La Roche-Clermault*, Les Ormes*, Marçay*, Yzeures-sur-Creuse*.

Pont-de-Ruan (37260) : Rotomagus, du gaulois magus (marché) et de rotos (passage) = le marché du gué ; lieudits : la Croix-Billette, Vonnes* ; voies : VP2 et B4.

Port-de-Piles (86220) : du latin portus = port ou passage ; voie : VP2.

Ports-sur-Vienne (37800) même étymologie ; domaine : Avrigny < Apriniacum ; lieu-dit : Groin < Gronnium ; voies : B2 et B5b.

Pouillé (41110) : de Pauliacum ; voie : VP1b. Voir aussi Poillé à Charentilly* et à Neuillé-Pont-Pierre*, Pouligny à Dangé-Saint-Romain*, Le Pouligny à Châtillon-sur-Indre*.

Pouzay (37800) : de Pontiacum ;  domaines : Douce*, Soulangé*, les Louines <Lutonia villa, Marnaise (anciennement Vinay < Viniacum) ; lieudits : les Quintes*, les Varennes* ; voies : B1 et B2.

Preuilly-sur-Claise (37290) : anciennement Proillium (5ème s.), de Probilliacum; lieudits : Fontbaudry < Fons Balderici (13ème s.), le Mireuil < Miriolum = champ de Mirius, Pont de la Clau sur la Claise* ; voie : A5.

Pussigny (37800) : de Pussiniacum ; domaine : Longeville < longa villa ; lieudits : château d’Amirette (oppidum), Doulx < dola villa (dolmen), Sauvage ; voie : B2

Quart (le) : parfois du latin (ad) quartum (milliarum)  = au quatrième milliaire ; lieu-dit très fréquent. Voir aussi la Carte, les Cartes ou les Quarts mais ces toponymes peuvent aussi indiquer une terre soumise à un fermage égal au quart de la récolte.

Quinçay : de Quinctiacum ; lieu-dit à Avrillé-les-Ponceaux* et à Rivarennes*. Voir aussi Quinzay (86160).

Quinte (la) ou les Quintes : parfois  du latin (ad) quintum (milliarum) = au cinquième milliaire ; lieu-dit à Azay-le-Rideau*, La Riche*, Pouzay*.

Razines (37120) : selon une ancienne tradition, ce toponyme viendrait de l’arabe Ras-el-Aïn  = le pays des sources mais il est beaucoup plus probable qu’il vienne du patronyme  germanique Ratsinna ; domaines : Chargé*, Milly < Milliacum, Rigny* ; lieu-dit : Carroi* des sept chemins ; voie : B5b. Voir aussi  Razine à Huismes* et à Manthelan*, Razines à Auzouer-en-Touraine* et à Marigny-Marmande*.

Reignac-sur-Indre (37310) anciennement Bray < du gaulois brixis = passage ou du latin braccum = lieu boueux ; domaines : Batilly < Betuliacum, Trion < Trionem = domaine de Treus ; lieudits : le Bray, Mazère* ; voies : A1 et A2.

Restigné (37140) : anciennement Rastiniacum (9ème s.) ; domaines : l’Azé*, Lassis < Lattiacum, le Marnay*, Lossay < Laussiacum, Louy < Laudiacum, Santenay < Sentennacum ;  voies : VP1 et B3.

Reugny (37380) : de Rubiniacum ; entre les voies VP3 et A2.

Ribes : du latin ripa = rive ; lieu-dit de Vouneil-sur-Vienne*. Voir aussi la Rive à Saint-Germain-sur-Vienne* et Rives à Abilly*.

Richelieu (37120) : ville créée au 17ème siècle ; près de la voie B5a.

Rigny-Ussé (37420) : réunion des communes de Rigny, anciennement Rigniaco (7ème s.) de Reginiacum ou du gaulois rhyn = colline, selon Pierre Audin, et de Ussé* ; voie : vs1b. Voir aussi Rigné à Charnizay*,  Rigny à Descartes*, Genillé*, Loches*, Razines*, Saint-Hippolyte*, Tours*.

Rillé (37340) : de Rilliacum ; domaine : Brenay < Brennacum, Meslay* ; lieu-dit : Pierre pointue (menhir) ; près de la voie B3. Voir aussi le Rillé à Marigny-Marmande*, Rillé à Montlouis-sur-Loire* et à Vaas*.

Rilly-sur-Vienne (37220) : même étymologie ; domaines : Doucé < Dulciacum, Parçais* ; près de la voie B2.

Rivarennes (37190) < rivarinna, du gaulois ritos (gué) et varenna (terrain sablonneux) ; domaine : Quinçay* ; voie : vs1b.

Rivière (37500) : du latin riparia = celle qui est sur la rive (ripa) ; domaine : les Naîtrés < Natteriacum ; voies : B2 et B4.

Rochecorbon (37210) anciennement Vosne*, puis Castrum de rupibus (château des roches) ; domaines : Baugé*, les Rosnay < Rutenacum, Mosny < Mausonacum, Voligny < Voliniacum, Volney <    Volumniacum ;  lieudits : Château-Chevrier (oppidum),  la Planche, les Cartes (voir Quart*), Touvoie* ; voies : VP3 et A2b.

Ronde (la) : parfois du latin rotunda (villa) = domaine ayant une forme ronde ; nom d’une dizaine de lieudits en Indre-et-Loire, notamment à Céré-la-Ronde*.

Rouziers-de-Touraine (37360) anciennement Rosiers ; domaine : Semblançay* ; lieu-dit : le Boulay* : voie : A2b.

Rue (la) : du gaulois riga (raie) ou du latin ruga (chemin) ; lorsque ce toponyme se trouve en pleine campagne, il désigne généralement une voie ancienne ; on peut ainsi noter : la Rue sourde à Luynes*, la Rue Millet à Saint-Michel-sur-Loire*, la Rue Guillot et la Rue Chabot à Savigny-en-Véron*, la Rue Blondeau à Sepmes*, la croix de la Rue à Sonzay*, la grande Rue et la Rue Chuches à Varennes-sur-Loire*, la haute Rue à Beaumont-en-Véron*, les Rues à Nazelles-Négron*

Saché (37190) : de Sabiacum ; domaine : Montigny* ; voie : B4. Voir aussi les Sachés à Saint-Paterne-Racan*.

Saint-Antoine-du-Rocher (37360) : anciennement Sanctus Petrus de Bella Valle (6ème s.) ; lieu-dit : la Grotte aux fées (dolmen) ; entre les voies VP2 et A2b.

Saint-Aubin-le-Dépeint (37370) : ancien Sanctus Albinus Depictus (11ème s.) ; près de la voie VP2.

Saint-Avertin (37550) : ancienne paroisse de Vençay < Venciacum ; domaines : Cangé*, Rosnay < Rutenacum ; lieudits : la Chaussée des César*, le Carroi* ; carrefour des voies VP1b et       A2/A5.

Saint-Bauld (37110) : du latin Sanctus Baldus (évêque de Tours au 6ème s.) ; lieu-dit : Villeret < villaretum ; voie : A1.

Saint-Benoît-la-Forêt (37500) : domaines : Beugny < Buniacum, Bossay*, Jaulnay*, Villiers*, Turpenay < Turpiniacum ; lieu-dit : l’étang (villa) ; voie : B4

Saint-Branchs (37320) : Sanctus Benignus ; lieudits : le Villier (voir Villiers), les Rouillés <          Reguliacum, Villiers ; A4 et A5.

Saint-Christophe-sur-le-Nais (37370) : domaines : Aubry < Albericum, Larré < Larriacum, le Moisi < Mosiacum ; entre les voies VP2 et A2b.

Saint-Cyr-sur-Loire (37540) : paroisse fondée en 418 : domaines : Bezay (voir Bossay*), Limeray* et Meigné* (à cheval sur Saint-Cyr et sur Saint-Symphorien*),  Riffay < Ruffiacum, Ronnay < Rutenacum ; lieu-dit : Nueil* ; voie : VP1.

Saint-Épain (37800) : antérieurement Brigogalus (voir Brigueil*) ; domaines : Épeigné*, le Biré < Burracum, Peigné < Paniacum, Vrillé (voir Avrillé*) ; lieudits : la Billette*, la Boue  < du gaulois bawa (gué sur la Manse*), la Maison rouge*, le Plessis*, les Maisons Rouges*, Mongoger < Mons Gaugerii ; voies : VP2 et B6.

Saint-Étienne-de-Chigny (37230) : Chigny vient de Canniacum ; domaines : Andigny*, Ganay  < Ganinacum, les Chantenays <      Cantenacum, Lournay < Lauriniacum, Maulnay < Mausonacum ; lieudits : la Brosse*, l’Arnerie, le Perré*, le Ponceau ; voie : VP1.

Saint-Flovier (37600) : domaine : Laré < Larriacum ; lieu-dit : l’Aulnaye ; près des voies A3a et A5.

Saint-Genouph (37510) : domaines : Marsay*, Nouis < novientum ; entre les voies VP1 et vs1b.

Saint-Georges-sur-Cher (41400) : domaine : Vrigny < Veriniacum ; lieu-dit : Chézelles* ; voie : VP1b.

Saint-Germain-sur-Vienne (37500) : domaines : Lassé < Lattiacum, Rassay<Recciacum ; lieudits : la Chaussée*, la Rive* ; voie : B2.

Saint-Hippolyte (37600) : domaines : le Migny*, Malleville < mala villa, Mareuil*, Rigny*, Vitray < Victoriacum ; voie : A2.

Saint-Jean-de-Sauves (86330) : ancienne agglomération ; voies : B4 et B5b.

Saint-Jean-Saint-Germain (37600) : réunion des deux communes en 1834 ; domaine : Sambonne < villa Senbenna ; lieu-dit : Moulin du Rouvray < roboretum = chênaie ; voie : A2

Saint-Laurent-de-Lin (37330) : anciennement Sanctus Laurentus de Laing ; domaine :  Montigné ; entre les voies VP2 et B3.

Saint-Laurent-en-Gâtines (37380) : anciennement Sanctus Laurentus de Wastina ; domaine :  le Souchay < Soppiacum ; entre les voies A2 et A2b.

Saint-Martin-le-Beau (37270) : Sanctus Martinus de bello  = Saint Martin de la guerre ; domaines : Cangé*, Coulaine*, la Monnaie < Modinnacum, Montigny*, Mosny < Mausonacum, Nitray < Nanturiacum, Nouy < novientum, Pintray < Pintriacum, Villaire (voir Villiers*)    ; lieudits : Champ-Deux, la Billette*; voie : VP1.

Saint-Michel-sur-Loire (37130) : domaines : Larçay*, Villenoire < villa nigra ; lieudits : la Rue* Millet, Planchoury = Pont en bois de Oury (patronyme germanique) ; voie : VP1.

Saint-Nicolas-de-Bourgueil (37140) : voie : VP1.

Saint-Nicolas-des-Motets (37110) : près de la voie A2.

Saint-Ouen-les-Vignes (37530) : domaine : Jouet < Joiacum ; près de la voie VP3.

Saint-Paterne-Racan : domaines : Larré < Larriacum, Le Jaunay < Gallinacum, Lucé < Lucciacum, les Sachés*, les Villées (voir Villiers*), Vitray < Victoriacum ; entre les voiesVP2 et A2b.

Saint-Patrice (37130) : anciennement Patriciacum (920) ; domaines : Cuzé < Cusiacum, les Jaunaies < Gallinacum, Saunay* ; lieu-dit : les Perreaux ; voie : VP1.

Saint-Pierre-des-Corps (37700) : voie : VP1.

Saint-Quentin-sur-Indrois (37310) : domaines ; Berneçay < Berniaciacum, Courtay < Curtroriacum ; lieu-dit : Bordebure* ; près de la voie A3b.

Saint-Règle (37530) : domaines : Givry*,  Perigny < Patriniacum : voie : VRGL.

Saint-Roch (37390) : domaine : Ville-Greuil < villa grussiaoli ; voie : VP2.

Saint-Romain-sur-Cher (41140) : ancienne cité gallo-romaine, comme c’est souvent le cas pour les cités portant ce nom ; voir, par exemple, Dangé-Saint-Romain* ou Saint-Romain-en-Gal    (69560).

Saint-Senoch (37600) : domaines : Baussay (voir Bossay*), Chellay*, Miré*-le-Gautier, Mouzay* ; entre les voies A3a et A3b.

Saint-Symphorien (37100) : ancienne commune faisant partie de Tours depuis 1964 ; domaine : Sapaillé < Sappaliacum, (voir aussi Saint-Cyr*) ; lieudits : Beauséjour, Beausite, Beauregard, Belmont, le Châtelier*, les Tourettes ; voies : VP1 et VP3.

Sainte-Catherine-de-Fierbois (37800) ; voies : A4 et A6.

Sainte-Maure-de-Touraine (37800) : anciennement Arciacum ; domaines : Anzay < Anciacum, Bommiers < villa Bometii, Neuville* ; lieudits : la Petite Baillolière, le Peu blanc, les Chauffeaux, les Poteries (oppidum des deux Manses*) ; voie : A4

Salbris (41300) : de Salera (la Sauldre) et du gaulois briva (pont) ; voie Bourges/Blois*.

Sammarçolles (86200) : déformation de Saint-Martial ; voies : B4 et B5b.

Saunay (37110) : de Solonacum ; domaines : Ligny < Latiniacum, Miré* ; voie A2. Voir aussi le Saunay à Montlouis*, les Saunays à Thizay*, Saunay à Chaumussay        * et à Saint-Paterne-Racan*.

Savigné-l’évêque (72460) : de Sabiniacum ; lieu-dit : Touvoie* ; voie : VP2. Voir aussi Savigné à Tours*, Savigny au Grand Pressigny*.

Savigné-sous-le-Lude (72800) : même étymologie ; près de la voie B3.

Savigné-sur-Lathan (37340) : même étymologie ;  domaines : Baugé*, Baussay (voir Bossay*), Dissay < Dissiacum, Lassay < Lattiacum, les Jaunais < Gallinacum, Neuvry < Noviriacum ; entre les voies VP2 et          B3.

Savigny-en-Véron (37420) : même étymologie ; domaines : Cheviré < Caviriacum,  le Petit Chouzé*, les Maillés ; lieudits : la Rue* Guillot, la Rue* Chabot ; voies : B1 et vs1b.

Savigny-sous-Faye (86140) : même étymologie ; près de la voie B5b.

Savonnières (37510) : de Saponaria (villa) ; domaine : Nouy < novientum ;  lieu-dit : le Plessis*; voie : vs1b.

Sazilly (37220) : de Sacilliacum ; voie : B2. Voir aussi Sazillé à Villandry*.

Selles-sur-Cher (41130) : du latin cella = chapelle ; voie : VP1.

Semblançay (37360) : de Simpliciacum ; lieudits : le Plessis* et  le Serrain < du patronyme germanique  Sutrinus (ancienne commune rattachée à Semblançay en 1821) ;  voie : VP2. Voir aussi Semblançay à Rouziers-de-Touraine*.

Sennevières (37600) : anciennement Seneparia (6ème s.), de senaparia = champs de sénevé ;          lieu-dit : Vallière* ; voie : A3a.

Sepmes (37800) : de Septimas = Septima villa ou ad septimum milliarum ou septima (ecclesia) ; domaines : Brissac < Braccatiacum, Meslay*, Montigny*, Mosny < Mausonacum, Villiers* ;  lieudits : la Rue* Blondeau, l’Aunaye ; voie : A1.

Seuilly (37500) : de Soliacum ; domaines : Azay*, Vrilly (voir Avrillé*) ; près de la voie B2.

Sonzay (37360) : de Secundiacum ; domaine : Baugé* ; lieu-dit : la croix de la Rue* ; voie : VP2. Voir aussi Sonzay à Luynes*.

Sorigny (37250) : de Surinacum ; domaines : Cesnay < Ceterniacum, Cretinay < Christaniacum, la Monnaie < Modinnacum, Lantilly < Lentiliacum, Lassy < Lattiacum, Lestillé < Stilliacum, Netilly < Netiliacum, Nouis < novientum ; lieu-dit : Bordebure* ; entre les voies VP2 et A5.

Soulangé : de Subalaniacum ; lieu-dit de Pouzay*. Voir aussi Soulanger à Barrou*.

Souvigné (37330) : de Silvaniacum ; domaine : Retigny < Rastiniacum ; près de la voie VP2.

Souvigny de Touraine (37530) ; même étymologie ; entre les voies VP1 et VP3.

Sublaines (37370) : de Sublena villa ; domaines : Fleuriant < Florentiacum, Rançay < Ranciacum, Villaine (dolmen) ; lieu-dit : les Danges (tumuli de l’âge du fer) ; près de la voie A1.

Tauxigny (37310) : de Talsiniacum ; domaines : Aubigny*, les Vitries < Victoriacum, Meigné*, Villiers* ; lieudits ;  Avon*, Beauvais, la Brosse*, les Loges* ; voie : A2.

Tavant (37220) : anciennement villa Tavenis ; voie : B2.

Temple (le)  ou les Templiers : lieu-dit indiquant la présence des Templiers, installés souvent sur un site gallo-romain.

Theneuil (37220) : Tannogilum (en 843) < tannoialum, du gaulois tannos (chêne) et oialos (lieu) = chênaie ; domaine : les Mignys (voir Meigné*) ; voie : B2.

Thésée-la-Romaine (41140) : Tasciaca = Tatiaca villa ou du gaulois Tasciac < racine tas- ou          tat (= hauteur) ; lieu-dit : les Maselles (vaste construction gallo-romaine) ; agglomération (vicus) et étape (mansio) sur la voie VP1.

Thilouze (37260) : du latin tiliosa dérivé de tilia (tilleul) ; domaine : les Baugés* ; lieu-dit : le chemin ferré* ; voie : VP2.

Thizay (37500) : anciennement Tizeium de Tisiacum ; domaine : les Saunays* ;  lieu-dit : la Pierre couverte (dolmen) ; voie : B2.

Tournon-Saint-Pierre (37290) : Tornomagos = Le marché du virage ou le marché de         Turnus ; domaines : Pouillé*, Vonne* ; frontière entre les Turons et les Bituriges ; voie : A5.

Tours (37000) : < civitas Turonorum = la cité desTurones (Turons) ; antérieurement Caesarodunum*. Domaine : Savigné* ; voies : VP1, VP3, A2.

Touvoie ou Touvois : de Talavia (patronyme gaulois) selon Jeanson ; du latin tollere (enlever) et via (route) selon Gendron et Longnon ; lieu-dit à Bourgueil*, Rochecorbon*, Savigné-l’évêque* et Vernoil-le-Fourrier*. Voir aussi Talvois < Talveia, lieu-dit de Nouâtre*, il y avait un gué sur la Vienne.

Trogues (37220) : de Trogia villa ; domaines : Boizé < Bosiacum,  Lantigny < Lantiniacum, Nautilly  < Nautiliacum ; lieudits : la Billette*,  la Motte* du donjon ; voie : VP2.

Truyes (37320) : même étymologie ; domaines : Candy < Candidiacum, Fercy < Ferciacum, Fressay < Frittiacum ; lieudits : Bordebure*, Chaix < du latin casa = maison, les Vignes Saint-Blaise (site turon) ; voies : A2a et A4

Ussé (37420) : anciennement Ucerum oppidum (6ème s.) < Huchiacum ; voir Rigny-Ussé*.

Vaas  (72500) : anciennement Vedatio <Vadatium du gaulois vas (temple) ; vicus gallo-romain, fanum et passage du Loir ; domaines : Courtigny < Curtiniacum, Rillé* ; lieu-dit : le moulin de Rotrou (voir Pont-de-Ruan*) : gué ; voies : VP2 et B3a.

Vallères (37190) : terra de Avalleria, du gaulois avallo = pomme ; domaine : le Fleury < Floriacum ; près de la voie vs1b. Voir aussi Vallière à Sennevières*, Vallières à Fondettes*, les Hermites*, Neuillé-       Pont-Pierre*.

Vallières-les-Grandes (41400) : même étymologie ; lieu-dit : la haute borne  = frontière entre lesCarnutes et les Turons ; voie : A3

Varennes (37600) : du gaulois varenna = terrain sablonneux ; lieu-dit : la Chaussée* ; voie : A3b. Voir aussi la Varenne, les Varennes ou Varennes : lieudits très fréquents,      notamment à La Chapelle Blanche*, Pouzay* et Yzeures-sur-Creuse* par exemple. Voir également Rivarennes*.

Varennes-sur-Loire (49730) : même étymologie ; domaines : Chavigny < Cavanniacum, Douay < Doniacum lieudits : La Grande Rue* et la Rue* Chuche ; près de la voie VP1.

Veigné (37250) : de Vindiniacum ; domaines : Parçay*, Parthenais < Parteniacum ; voie : A2.

Velors : du gaulois vellavoritos = le bon gué ; lieu-dit de Beaumont-en-Véron* et de Loudun*.

Véretz (37270) : de Virotius (patronyme gaulois) ou du celtique gwarez (abri au bord de la rivière) ou du celtique gwere (lieu élevé au bord de l’eau) ; domaines : la Vitrie < Victoriacum, Villiers* ;  lieu-dit : la Chavonnière,; voie : VP1b.

Verneil-le-chétif (72360) : < Vernoialum : du gaulois vernos (aulne) et oialum (lieu) = aulnaie ; voie : VP2. Voir aussi Vernoil à Villiers-au-Bouin*.

Verneuil-le-Château (37120) : même étymologie ; lieudits : le Temple*, les Carrois*, les Loges* ; voie : B5.

Verneuil-sur-Indre (37600) : même étymologie ; domaine : Limeray* ; voies : A2 et A3a.

Vernoil-le-Fourrier (49390) : même étymologie ;  près de la voie B3.

Vernou-sur-Brenne (37210) : Vernadum < Vernadunum ( ?) ou du gaulois vernos (aulne) ; domaines : Terné < Turnacum, Villemereau < villa Merelli ; lieu-dit : la butte du trésor (oppidum gaulois) ; voie : VP3.

Veude (la) : du gaulois vidua = bois

Vienne (la) : de Vigenna (nom préceltique) ou du gaulois Vendonna < vindos (blanc) = la rivière brillante.

Villaines-les-Rochers (37190) : de villanis = aux domaines ; voie : B4. Voir aussi Villaine à Sublaines*.

Villandry (37510) : de villa Landerici ; domaines : Petronay < Petroniacum, Sazillé* ; voie : vs1b

Villebourg (37370) : de Villa Borelli ; frontière entre les Turons et les Cénomans ; domaines : Douce*, Mousset < Mocciacum, Mouzay* ; près de la voie A2b.

Villechauve (41310) : de villa calva ; près de la voie A2.

Villedieu-le-Château (41800) : de villa Dei ; lieudits : Ingrande*, la Grande Pierre, le menhir des Cormiers ; voie : A2b.

Villedieu-sur-Indre (36220) : même étrymologie ; domaine : Longeville < longa villa ; lieudits : Chambon*, Mehun* ; voie : A2.

Villedômain (37460) : de Villa Domini ; près de la voie A2.

Villedômer (37110) : de villa Domnoerii ; domaines : Chedray < Cateriacum, Larçay* ;  lieudits : la Maison rouge*, le Boulay* ; voie : A2.

Villeloin-Coulangé (37460) : Villeloin : anciennement villa Lupae ; domaine : Villiers* ; lieudits : le Breuil*, le Ruisseau d’Aubigny* ; réuni à Coulangé* en 1831 ; près de la voie A3a.

Villeperdue (37260) : de villa perdita ; près de la voie VP2.

Villeporcher (41310) : de villa Porcherii ; près de la voie A2

Villiers-au-Bouin (37330) : de villaris ; domaines : Fleuret < Floriacum, Paché < Pacciacum ;  lieudits : la Haute Pierre (dolmen), les Poteries, Vernoil* ; entre les voies VP2 et B3. Voir aussi le Villier, les Villées, les Villiers ou Villiers (21 en Indre-et-Loire),  Villaire à Saint-Martin-le-Beau*, Villé au Boulay*, Villerte à Chaveignes*.

Vineuil (36110) : du gallo-romain vinoialum = lieu planté de vignes ; voie : A2. Voir aussi le Vignoux au Petit Pressigny*, Vineuil à Monthou-sur-Cher*.

Vonne : de vodanum = propriété de Vodos (patronyme gaulois) ; lieu-dit de Tournon-Saint-Pierre*. Voir aussi Vonnes à Pont-de-Ruan* et Vosnes à Ingrande-de-Touraine* ; Vosnes est aussi l’ancien nom de Rochecorbon*.

Vou (37240) : de Vidulium < gaulois vidullo = village dans le bois ; domaines : Crossay < Crossiacum, Givray*, Moussé < Mocciacum ; près de la voie A5. Voir aussi le Vou à Perrusson*.

Vouneuil-sur-Vienne (86210) : < vodonialos = le champ du gaulois ; domaine : Moussais* ; lieudits : le Pinail, Ribes* ; voies : VP2 et A3a.

Vouvray (37210) : anciennement Vobridus < voberos, du gaulois vabra (cours d’eau souterrain) ou du gaulois vobero (ravin) ou du gaulois vober (terre inculte) ; domaine : Miauzay < Mauracum ; lieu-dit : Moncontour = maison du comte ; voie : VP3.

Yzeures-sur-Creuse (37290) : de Iciodurum : du gaulois durum (porte fortifiée) et du latin Icius (patronyme) ou  de Isiodurum = forteresse d’Isis ; domaines : Lignez < Lemniacum, Marigny*, Neuville*, Perray < Petroniacum, Poizay < Posiacum ;  lieudits Cirande (voir Ingrande*), Confluent, la Guérinière, la Maison rouge*, Varennes* ; voie : A5b.

 

 

 

Une personne a commenté “Etymologie des toponymes

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis