POINTS DE REPÈRE

Quatrième siècle avant JC

Construction du rempart turon de l’oppidum des Châtelliers à Amboise.

Existence d’une exploitation agricole gauloise à Fondettes.

Présence d’un torque gaulois en or à Civray-de-Touraine. 

 

Deuxième siècle avant JC

Présence d’un établissement turon à l’emplacement de l’hôpital de Clocheville à Tours.

Existence d’une nécropole gauloise à Esvres-sur-Indre.

Présence de fours de potiers à Pouillé.

 

Premier siècle avant JC

Existence d’un pont gaulois sur la Loire, en face de l’oppidum de Montboyau à Fondettes.

Enfouissement des trésors de Fondettes (début de la guerre des Gaules)

Existence de ponts gallo-romains sur la Vienne et sur la Loire en face de Candes.

– 51 : les Turons participent à la révolte générale contre les Romains.

– 8 : aménagement d’une route empierrée et avec des pieux à Benais.

 

Premier siècle après JC

Entre -10 avant JC et + 10 après JC : fondation de Caesarodunum.

Entre +20 et +50 : aménagement du forum de Caesarodunum avec notamment un temple rond.

+21 : les Turons participent à la révolte des gaulois contre Rome.

Entre +40 et +50 : construction du pont sur la Loire devant Caesarodunum.

Entre +40 et +60 : un viticulteur du nom de Sacrovir commercialise son vin dans des amphores de Mougon, estampillées par lui-même.

Vers +50 : inscription Civitas Turonorum libera (la cité libre des Turons) à Caesarodunum,

Entre +70 et +80 : construction des thermes Sud (lycée Descartes) et Est (château) de Caesarodunum, alimentés par l’aqueduc de Fontenay à Bléré.

 

Second siècle après JC

Vers 100 :construction du théâtre dans le sanctuaire de Cherré (Cariacum) à Aubigné-Racan.

Entre 117 et 138 :construction de l’ amphithéâtre de Caesarodunum.

Vers 150 :construction de l’ aqueduc de Luynes.

Vers 180 :élévation de la pile de Cinq-Mars.

 

 Troisième siècle après JC

 

Vers 200 :élévation de la pile d’Yzeures-sur-Creuse.

Entre 260 et 300 : construction du  fort (castellum) de Larçay.

Entre 270 et 285 : invasion des Bagaudes et destruction de l’oppidum des Châtelliers à Amboise.

Entre 285 et 290 : Tours fait partie de la province nommée Seconde Lyonnaise.

 

Quatrième siècle après JC.

 

Entre 300 et 320 : construction du castrum de Tours et prédications de Gatien, venu de Rome pour être le premier évêque de Tours selon la tradition.

338 : Lidoire († 371) devient évêque de Tours et fait construire la première église Saint-Gatien à la place du palais d’un sénateur gallo-romain.

371 : Martin (337-397) devient évêque de Tours.

374 : Tours devient la capitale de la province Troisième Lyonnaise.

387 : Martin détruit un temple gallo-romain à Candes et y construit une église.

397 : mort de Saint-Martin à Candes. Brice († 444) devient évêque de Tours.

 

 

Cinquième siècle après JC

460 : Perpet (saint Perpetuus) († 490) devient le 6ème évêque de Tours et fait construire la première abbatiale Saint-Martin.

476 : fin de l’empire de l’empire romain d’occident ; Tours est prise par les Wisigoths en 480 puis par les Francs en 507, après la bataille de Vouillé, où le roi des Wisigoths, Alaric II, est tué par Clovis, roi des Francs.

 

RAPPEL DES PÉRIODES DE LA CIVILISATION EN TOURAINE

 

Paléolithique supérieur : de 30 000 à 10 000 avant JC

Mésolithique : de 10 000 à 5 200 avant JC

Néolithique : de 5 200 à 2 300 avant JC

Âge du bronze : de 2 300 à 800 avant JC

Âge du fer : de 800 à 50 avant JC

Période gallo-romaine : de 50 avant JC à 476 après JC

 

8 ont commenté “PRÉSENTATION

  • BOLZE Jean-Pierre a écrit le :

    Ce texte très intéressant est-il un extrait d’un livre ?
    Si oui, quel en est son titre et l’éditeur ?
    Je vous remercie, car enfin j’ai pu situer Tours sur la table de Peutinger !
    Cordialement.
    J-P Bolze

    Répondre
    • a écrit le :

      Ce texte est tiré d’un livre que j’ai écrit, en collaboration avec M. Jacky Duvigneau, et intitulé : Voies gallo-romaines au pays des Turons. Il ne m’en reste que 3 exemplaires et je peux vous en envoyer un (20 euros frais de port compris). Meilleures salutations. PMD

  • Emmanuelle Fredin a écrit le :

    Bonjour Monsieur,
    Quel plaisir de lire tout ceci… J’aimerais acheter votre livre, vous resterait-il un exemplaire ? Cordialement. E Fredin

    Répondre
  • Thierry Teinturier a écrit le :

    J’avais une douzaine d’années. Revenant d’une longue balade en vélo entre Joué et Ballan Miré, je me suis aperçu ensuite, aidé d’une carte paternelle sûrement, que j’avais marché, mon âne à deux roues près de moi, au beau milieu d’une voie romaine. Et durant un bon bout de chemin. Une voie romaine ?? J’étais ébahi. Cela existait encore ? Que savais-je des romains d’ailleurs ? j’étais sous le choc.. j’avais marché là où les légions avaient marché, là où tant de gens à leur suite, des plus humbles aux plus puissants, avaient déambulé au fil des siècles..

    C’est toujours un plaisir de m’y promener aujourd’hui. Merci pour cet ouvrage !

    Répondre
  • baron a écrit le :

    Bonjour, s’il vous reste un exemplaire de votre livre je serai très intérrêssée de vous l’acheter. Cordialement

    Répondre
  • Layssac a écrit le :

    Bonjour.
    Comme j’ai déjà pu le lire il semblerait qu’il ne soit plus possible d’acheter votre ouvrage. Savez vous s’il est consultable quelque part?
    En vous remerciant.

    Cordialement.

    Répondre

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis