LE BOURG

L’église Saint-Martin fut construite au 11ème siècle et elle garde de cette époque le portail d’entrée, en plein cintre ainsi que la nef ; les seigneurs de la Louère, qui avaient le droit de sépulture dans cette église, ajoutèrent une chapelle au 15ème siècle ; en 1672, Philibert Berland obtint de Charles II de Rohan, seigneur de Nouâtre, l’autorisation d’aménager une crypte dans cette chapelle, où Charles de Charitte fut inhumé en 1815. (voir la Louère).

Église (carte postale)

Il est probable que, dès l’origine, l’entrée était protégée par un porche roman, qui fut réparé ou reconstruit au 17ème siècle. Sur le mur sud (à droite) de ce proche, on voit un cadran canonial, qui indiquait les moments des différents offices.

Église (février 2014)

À l’intérieur de l’église, on peut voir :

À gauche de l’entrée, le chapelet de Claude Sauvageot, né à Marcé en 1643, qui partit en 1665 au Québec, où il a encore de nombreux descendants, qui ont fait édifier une stèle à gauche de l’église.

Ancien bénitier de l’église

À droite de l’entrée, un ancien bénitier en pierre, avec deux anses.

Saint-Martin (?)

Avant la chapelle seigneuriale, à droite, une statue du 16ème siècle, représentant peut-être saint Martin.

Vierge polychrome

Au fond de la chapelle seigneuriale, une Vierge à l’enfant polychrome, du 17ème ou du 18ème siècle.

Mais ce qu’il y a de plus intéressant dans cette église, ce sont sans doute les nouveaux vitraux réalisés en 2002 par Norbert Pagé et Hervé Debitus, maître-verrier à Tours. Ces vitraux non-figuratifs sont des peintures sur verre thermoformé faites par Norbert Pagé, né à Marcé en 1938 et décédé en 2012. Ils évoquent (de gauche à droite) le chaos, la création du monde, le jardin d’Éden, Jésus dans le désert, Saint Martin (les 3 vitraux de l’abside), la Vierge, la Crucifixion et la Résurrection ; au-dessus de l’entrée, le Saint-Esprit. Ces vitraux peuvent être vus sur le site de Norbert Pagé : http://norbert.page.free.fr

Le jardin d’Eden

Près de l’église se trouve l’ancien presbytère, du 18ème siècle.

Ancien presbytère (mars 2013)

Rue des Quatre Ponts

Rue des 4 ponts, anciennement Rue principale (mars 2013)

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis