BOUROFLERS et NOIZAY

 

Au sud de la commune, près de la limite avec Pouzay, deux anciens fiefs ont gardé quelques bâtiments intéressants.

Le nom de Bouroflers apparaît dans un document de 1546 ; on peut y voir un beau petit pigeonnier construit en tuffeau.

Quant à Noizay, ce toponyme, qui vient de Nautiacum, signifiant « domaine de Nautius (le Marin) », apparaît sous la forme « Nouezay, alias les Aubiers » dans un document de 1423. Un autre document de 1489 indique qu’il y avait là un « hostel fort et forteresse ». Ce fief, situé sur la paroisse de Nouâtre, dépendait de cette seigneurie. Au 15ème siècle, il appartenait à la famille Jupille, descendant de Guillaume Jupille, chevalier en 1223. Par la suite les seigneurs en furent Pierre de Betz, chevalier, en 1489 et François de Betz, écuyer, en 1506. Un membre de cette famille : Catherine de Betz, était la belle-mère de Jean II des Aubuis, seigneur de Talvois, à Nouâtre

    

Une personne a commenté “Noyant

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis