EN HAUTE-VIENNE : D’ISLE À SAILLAT-SUR-VIENNE

La Vienne, de Limoges à Saint-Yrieix
La Vienne, de Limoges à Saint-Yrieix

Isle

Située sur la rive droite de la Vienne, en face de Condat-sur-Vienne, Isle (du latin insula) est également bordée par l’Aurence, affluent de la Vienne, qui l’arrose au nord et à l’ouest. On peut y voir l’église Saint-Martin, du 12ème siècle.

La Vienne à Isle (nov. 2017)
La Vienne à Isle (nov. 2017)

Condat-sur-Vienne

Ce toponyme provient d’un hydronyme désignant une confluence (ici celle de la Briance et de la Vienne. Le pont au-dessus de la Vienne, constitué de quatre arches, a été construit en 1832.

La Vienne au Moulion neuf, entre Isle et Condat (nov. 2017)
La Vienne au Moulin neuf, entre Isle et Condat (nov. 2017)

Bosmie-l’Aiguille

Paroisse d’Isle située sur la rive gauche de la Vienne, La commune de Bosmie, Bòsc Mian (« bois moyen » en occitan) puis Bosmie-l’Aiguille depuis 1967, a été créée en 1792, au confluent de la Vienne et de la Briance. Elle est également traversée par le Boulou, affluent de la Vienne. Son essor commença en 1860 avec la construction du viaduc de la voie ferrée et en 1864 avec l’édification du pont sur la Vienne.

La Vienne au Pont de l'Aiguille (nov. 2017)
La Vienne au Pont de l’Aiguille (nov. 2017)

Aixe-sur-Vienne

Cette commune a pris la place d’une agglomération implantée sur les hauteurs de Tarn (rive gauche), là où se trouve le cimetière actuel, près d’un gué sur la Vienne situé à l’emplacement de l’actuel hameau de Vienne, sur une route permettant de rejoindre Verneuil-sur-Vienne. Les Romains comprirent l’intérêt du site et construisirent un pont, aujourd’hui disparu, non loin du Moulin de Tarn.

La Vienne à Aixe-sur-Vienne (nov. 2017)
La Vienne à Aixe-sur-Vienne (nov. 2017)

En 982, le « castrum de Axa » est attesté sur l’éperon rocheux dominant la confluence de l’Aixette et de la Vienne. À cette même époque, un pont traversant la Vienne et un autre, l’Aixette (pont de Malassert) sont construits par les vicomtes de Limoges sous les murailles du château-fort érigé au confluent des deux rivières. C’est ainsi qu’Aixe prit la place de Tarn qui ne fit que décliner. Ce Pont de Malassert, du 14ème siècle, est le seul vestige d’un pont formé d’au moins deux arches sur lesquelles étaient posées des planches de bois.

Confluent de l'Aixette (au premier plan) et de la Vienne (nov. 2017)
Confluent de l’Aixette (au premier plan) et de la Vienne (nov. 2017)

On peut voir à Aixe-sur-Vienne les vestiges du castrum d’Aixe, grande forteresse de la vicomté de Limoges, ainsi que l’église Sainte-Croix, du 13ème siècle, construite, selon la tradition, pour abriter un fragment de la Vraie Croix qu’un pèlerin rapporta de Terre sainte.

La Vienne au moulin de la Mie, à Aixe-ur-Vienne (nov. 2017)
La Vienne au moulin de la Mie, à Aixe-ur-Vienne (nov. 2017)

Saint-Priest-sous-Aixe

À Saint-Priest-sous-Aixe, établie sur 6 km de la rive gauche de la Vienne, la Vallée de la Vienne, reconnue comme Z.N.I.E.F.F. (Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique) marque le territoire communal de sa forte empreinte et représente un écosystème très riche que l’on peut découvrir depuis les rives, mais également en effectuant une agréable descente en canoë.

La Vienne à Saint-Priest-sous-Aixe (nov. 2017)
La Vienne à Saint-Priest-sous-Aixe (nov. 2017)

Verneuil-sur-Vienne

Coulant entre Saint-Priest-sous-Aixe et Verneuil-sur-Vienne, la rivière peut être traversée par Le pont de la Gabie, construit au 19ème siècle à 200 mètres en amont des vestiges d’un ancien pont gallo-romain dit le pont des Piles, emprunté par la Via Agrippa. Il fut la victime de nombreuses explosions durant la guerre de 1939 à 1945 et fut détruit plusieurs fois par les résistants.

La Vienne au pont de la Gabie, à Verneuil-sur-Vienne (nov. 2017)
La Vienne au pont de la Gabie, à Verneuil-sur-Vienne (nov. 2017)

Saint-Yrieix-sous-Aixe

Cette commune à dominante agricole est renommée pour ses fleurs qui en font un des plus jolis villages fleuris du limousin. L’église, consacrée à Saint Aredius (510–591), chancelier du roi d’Austrasie Theudebert II, fut construite au 12ème siècle et remaniée au 15ème siècle. Elle a conservé son clocher-mur, typique du Limousin. Le presbytère, accolé, est un beau bâtiment du 18ème siècle.

La Vienne au gué de la Roche, à Saint-Yrieix-sous-Aixe (nov. 2017)
La Vienne au gué de la Roche, à Saint-Yrieix-sous-Aixe (nov. 2017)

Sainte-Marie de Vaux et Saint-Victurnien

La Vienne de Saint-Yrieix à Saillat
La Vienne de Saint-Yrieix à Saillat

Après Saint-Yrieux, la Vienne coule sur les communes de Sainte-Marie de Vaux et de Saint-Victurnien, qui s’étend sur les deux rives du cours d’eau.

La Vienne à Saint-Victurnien (nov. 2017)
La Vienne à Saint-Victurnien (nov. 2017)

Saint-Brice-sur-Vienne

La commune de Saint-Brice-sur-Vienne s’étire le long de la Vienne, que des sentiers de randonnée permettent de découvrir. Les adeptes de la pêche peuvent pratiquer cette activité en bord de Vienne ou de la Glane.

La Vienne à Saint-Brice (nov. 2017)
La Vienne à Saint-Brice (nov. 2017)

Saint-Junien

Cette commune est bordée par la Vienne quand celle-ci, au pied des monts de Blond, sort de son parcours tortueux et du Massif central. Dès l’an 500, un ascète d’origine hongroise, saint Amand de Coly, s’installa sur la rive droite de la Vienne, non loin de son confluent avec la Glane ; il fut ensuite rejoint par Saint Junien, près du tombeau duquel s’élevèrent une abbaye et une agglomération.

La Vienne à Saint-Junien (nov. 2017)
La Vienne à Saint-Junien (nov. 2017)

La Vienne est traversée par le Pont Notre-Dame, du 13ème siècle avec sa chapelle, élevée au 15ème siècle grâce aux subsides de Louis XI, et la Glane par le Pont Sainte-Élisabeth, du 12ème siècle.

La Vienne au pont Notre-Dame (nov. 2017)
La Vienne au pont Notre-Dame (nov. 2017)

On peut visiter la Collégiale Saint-Junien, des 11ème, 12ème et 13ème siècles, qui contient le tombeau de saint Junien en calcaire, du 12ème siècle.

La Vienne à Saint-Junien (nov. 2017)
La Vienne à Saint-Junien (nov. 2017)

Chaillac-sur-Vienne et Saillat-sur-Vienne

La Vienne à Saillat-sur-Vienne (nov. 2018)
La Vienne à Saillat-sur-Vienne (nov. 2017)

L’ancienne paroisse de Chaillac,sur la rive gauche de la Vienne, devenue commune à la Révolution, correspondait au territoire des communes actuelles de Chaillac-sur-Vienne et de Saillat-sur-Vienne. En 1919, Chaillac devient Chaillac-sur-Vienne et en 1928, le hameau de Saillat, qui a pris de l’importance et dont la population, en majorité ouvrière, s’oppose à celle de Chaillac, surtout agricole, se sépare et devient autonome sous le nom de Saillat-sur-Vienne.

La Vienne à Saillat-sur-Vienne (nov. 2017)
La Vienne à Saillat-sur-Vienne (nov. 2017)

Une île, la plus grande île naturelle sur la Vienne, s’étend, entre Chaillac et Saillat,  sur plus de 2,3 km de longueur pour une largeur maximum d’environ 300 m. Elle contient une seule habitation, un gîte rural, et est reliée par un pont à la rive droite de la Vienne. Un sentier de randonnée d’environ 5 km permet d’en faire le tour.

La Vienne à Saillat-sur-Vienne (nov. 2017)
La Vienne à Saillat-sur-Vienne (nov. 2017)

Une personne a commenté “Parcours de la Vienne

  • LECHEVALIER Michèle a écrit le :

    Super Pierre-Marie, cela donne envie de faire le même parcours. J’ai pas encore tout regardé mais bravo pour ce cheminement et ces si belles photos.

    Répondre

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis